Le Cap Horn : Un Lieu Mythique

Le Cap Horn : un lieu mythique

Situé à l'extrême sud du continent américain, le Cap Horn inspire le respect aux marins les plus aguerris. Nous vous proposons de découvrir ce cap de tous les dangers, connu pour l’extrême difficulté de son franchissement.

Présentation

Le Cap Horn, qui marque l’extrémité sud du continent américain, est situé au sud de l’archipel chilien de la Terre de Feu, sur l'île de Horn (12 km2). Ce cap fait partie des eaux territoriales du Chili.

Ce rocher mythique entre deux océans est une falaise haute de 425 m constamment balayée par des rafales de vent allant de 30 à 100 km/h.

Ce cap marque la frontière nord du passage de Drake, un détroit de 650 km de large qui sépare les continents antarctique et américain.

A noter : sur l’île de Horn se trouvent une chapelle et un phare, ainsi qu’un mémorial en l’honneur des marins qui sont morts en tentant de "passer le Horn". Ce mémorial présente une grande sculpture représentant un albatros.

Histoire

Le Cap Horn a été découvert en janvier 1616 au cours d’une expédition financée par la ville hollandaise de Hoorn. L’origine de son nom est donc hollandaise ("Kaap Hoorn"), le cap ayant été baptisé en l’honneur de cette ville des Pays-Bas.

Du XVIIIe siècle jusqu’au début des années 1900, le cap Horn a été un point de passage crucial des routes commerciales entre l’Europe et l’Asie.

L’ouverture du premier chemin de fer transcontinental en Amérique du Nord et celle du canal de Panamá en Amérique centrale a entraîné une diminution progressive du trafic maritime autour de ce cap.

Aujourd’hui, plusieurs courses à la voile empruntent l’itinéraire des anciennes routes commerciales qui passaient par le Horn : la course Around Alone et le Vendée Globe ainsi que le Trophée jules verne et le Global Challenge (un tour du monde à contresens).

Un lieu mythique

Jadis emprunté pour transporter des marchandises tout autour du globe, le Cap Horn présente de nombreux dangers : tempêtes très fréquentes, vagues géantes, courants et présence possible d’icebergs.

Sous une latitude de 56° Sud, les navires qui tentent de passer le cap Horn sont soumis aux Vents dominants qui soufflent d'Ouest en Est autour du globe et qu'on appelle plus souvent les "40e rugissants" et les "50e hurlants".

Ce cap est ainsi la proie de furieuses tempêtes qui ont forgé sa renommée et lui ont valu les surnoms de "cap Dur" ou "cap des tempêtes".

A noter : en raison des difficultés qu’il présente, le passage du cap Horn est généralement considéré comme l’équivalent dans le monde de la voile de l’ascension de l’Everest.

Plus d'information :

Tag : Cap Horn, cap Horn, cap horn, le cap horn, voile cap horn, voilier cap horn



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis