Photos HDR
 

Le Canoë-kayak : Origines Et Disciplines Olympiques

Le canoë-kayak : origines et disciplines olympiques

Le canoë-kayak peut se pratiquer dans deux types d’embarcations qui diffèrent uniquement par la pagaie utilisée et par la position du pagayeur dans le bateau. Nous vous proposons de découvrir l’histoire de ce sport qui a donné naissance à deux disciplines olympiques.

Présentation

Le canoë-kayak est un sport qui peut se pratiquer dans deux types d’embarcations sportives assez semblables.

Le canoë et le kayak se distinguent simplement par le type de pagaie utilisée et la position du sportif dans le bateau :
- une pagaie simple et une position à genoux pour le céiste (utilisant un canoë)
- une pagaie double et une position assise pour le kayakiste.

La Fédération française de canoë-kayak (ou FFCK) distingue différentes activités de canoë et de kayak en fonction du milieu aquatique où elles sont pratiquées : en eau vive, en eau calme ou en mer.

Origines du canoë-kayak

Le canoë est une embarcation qui nous vient des Indiens d'Amérique du Nord, alors que le kayak est l’embarcation utilisée par les Inuits (plus connus sous le nom d'Esquimaux).

Les origines du canoë-kayak sont donc très anciennes et remontent à plusieurs milliers d'années, quand ces peuples utilisaient ces embarcations pour voyager, pêcher et combattre.
Les plus anciens vestiges archéologiques de ces embarcations sont datés d’environ 6000 ans.

Histoire de ce sport

La pratique sportive du canoë-kayak en eau calme a vue le jour en Angleterre en 1865. Ce sport s’est ensuite répandu en France (1869) et en Amérique du Nord (1871).

La fédération internationale a été fondée en 1924.
Les premiers championnats d'Europe ont été organisés en 1933 et les premiers championnats du monde en 1938.

L’apparition des compétitions en eau vive est plus tardive puisque la Première s’est déroulée en Allemagne en 1939. La Première coupe du monde a été disputée en 1945.

L’épreuve de course en ligne est apparue en tant que sport de démonstration lors des Jeux Olympiques de 1924, avant de devenir un sport olympique à part entière en 1936.
En revanche, il a fallu attendre 1972 pour que le slalom en eau vive soit inclus au programme olympique.

Les disciplines olympiques

Le canoë-kayak correspond à deux disciplines olympiques :
- la course en ligne, une course de vitesse qui se déroule sur une surface d’eau calme
- le slalom en eau vive, une épreuve de contre la montre avec des passages de portes pouvant entraîner des pénalités (pour avoir touché ou manqué une porte).

Les épreuves de course en ligne se déroulent sur 500m et 1000m en couloirs de bassin plat. La course peut être disputée en bateau simple, double ou quadruple.
A noter : les kayaks sont identifiés par la lettre "K" et les canoës par la lettre "C".

Les femmes disputent uniquement des épreuves de kayak, alors que les hommes concourent dans des kayaks et dans des canoës.
Les femmes s'opposent sur des courses de 500 mètres en kayaks monoplaces, biplaces et quadruples (K1, K2 ou K4).
Les hommes s'affrontent sur des distances de 500 et 1000m en kayaks monoplaces et biplaces (K1 et K2), sur 1000m en kayak quadruple (K4) et sur 500m et 1000m en canoë à une ou deux places (C1 et C2).

Le slalom en bassin d'eau vive consiste à négocier 20 à 25 portes dans des eaux turbulentes sur une distance de 300 mètres.
Les hommes disputent cette épreuve en K1 (kayak simple), C1 (canoë simple) et C2 (canoë double) et les femmes en K1 (kayak simple).

Plus de renseignements sur le site officiel du Comité olympique : http://www.olympic.org/fr/, rubrique "Sports".

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis