Piercing : Quels Sont Les Risques ?

Piercing : quels sont les risques ?

Autrefois marginale, la pratique du piercing se généralise, en particulier chez les jeunes. 100.000 personnes, dont les deux tiers sont des femmes, se font percer chaque année en France. Malgré sa banalisation, cet acte comporte un risque de complications et nécessite le respect de règles d’hygiène et de sécurité médicale. Une nouvelle réglementation concernant les conditions d’hygiène dans les salons de perçage est mise en place depuis février 2008.

Des risques de complications

La perforation de la peau pour poser un bijou n’est pas un acte anodin et peut même provoquer une infection quand le piercing est mal pratiqué.
Alors que les anneaux perçant les lèvres, les sourcils et le nombril se généralisent, on estime que 10 à 30% des piercings entraînent des complications plus ou moins graves.

Les bactéries comme les streptocoques et les staphylocoques sont à l’origine de la plupart de ces complications.
Les infections dues à des virus comme l’hépatite B, l’hépatite C et le VIH sont heureusement plus rares.

A cela s’ajoute des risques d’allergie, notamment aux métaux et au latex.

Les contre-indications

Par ailleurs, la pratique du piercing est contre-indiquée chez toutes les personnes souffrant de déficience immunitaire.
Les contre-indications concernent également les personnes qui suivent un traitement à base de corticoïdes ou d’anti-inflammatoires et celles qui souffrent d’une maladie chronique de la peau (eczéma).

La bonne pratique du piercing

Si vous rêvez d’un piercing, il vous faudra donc trouver un bon professionnel : il ne faut pas hésiter pas à en consulter plusieurs avant de leur confier votre santé.
Veillez à choisir un salon dont les conditions d’hygiène sont irréprochables, c’est-à-dire qui utilise des locaux propres et du matériel à usage unique.

Pour prévenir les risques d’infection, vous devrez également respecter les consignes de soin données par le professionnel.
Cela consiste notamment à désinfecter la zone percée tous les jours pendant la période de cicatrisation.
En cas de poussée de fièvre, de plaie purulente ou de ganglions, consultez immédiatement un médecin.

La nouvelle réglementation

Depuis le décret paru au Journal officiel le 20 février 2008, l’activité des salons de tatouage et de piercing est soumise à une nouvelle réglementation concernant les conditions d’hygiène.

Le matériel en contact avec la peau des clients doit être "soit à usage unique, soit stérilisé avant chaque utilisation".
Les tiges de perçage doivent respecter certaines conditions, concernant notamment la présence de nickel, allergisant.

Les clients doivent être informés des risques auxquels ils s’exposent et des précautions à prendre et les personnes pratiquant les piercings doivent être formées par des organismes habilités.

En cas d’infraction, une amende de 1500 euros est prévue.
Sachez aussi que les tatouages et piercings sont interdits sur les mineurs en l’absence du consentement écrit d’une personne titulaire de l’autorité parentale ou d’un tuteur.

Plus d'information :

Tag : piercing, risques piercing, contre-indications piercing, réglementation piercing, soins piercing



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis