L'alcoolisme : Symptômes Et Solutions

L'alcoolisme : symptômes et solutions

Plus de cinq millions de personnes en France souffrent d’une dépendance à l’alcool. Lorsque l’alcool devient une addiction, le sevrage est un combat de chaque instant. Cette démarche nécessite un accompagnement médical, psychologique et familial sur le long terme.

Quels sont les symptômes de la dépendance ?

Substance psychoactive, l'alcool peut entraîner une véritable addiction. On parle d’alcoolisme ou de dépendance à l'alcool quand la personne ne contrôle plus sa consommation d'alcool.

L’alcoolisme est une maladie chronique, qui s’installe insidieusement. Certains signes permettent toutefois de reconnaître la dépendance à l'alcool :
• la personne boit dès le matin
• elle boit seule et parfois en cachette
• les boissons qu’elle consomme sont presque toujours les mêmes
• elle supporte de mieux en mieux l'alcool et a besoin d’une quantité d’alcool de plus en plus importante
• la consommation d’alcool devient l’activité la plus importante de sa journée (les autres activités et obligations deviennent secondaires)
• la personne n’arrive pas à arrêter, même si elle le désire

En cas de sevrage, la personne est en état de manque (tremblements, accélération cardiaque, sueurs, hallucinations et crises convulsives).

Quelles sont les solutions pour s'en sortir ?

Chaque personne dépendante à l'alcool a un parcours différent. C’est pourquoi il n’y a pas de solution toute faite pour venir à bout de l'alcoolisme.

La première étape indispensable est la prise de conscience par la personne de son état de dépendance. En effet, c’est la personne elle-même et non son entourage qui doit décider d’entreprendre le sevrage.

Dans tous les cas, le sevrage doit être accompagné. L'arrêt total de la consommation d'alcool s’effectue sous contrôle médical, soit en consultation (cure ambulatoire) soit à l'hôpital (cure hospitalière).

Le suivi médical a pour but de compenser les effets du manque par une hydratation suffisante, l’apport de vitamines et, éventuellement, de médicaments sédatifs.

L’écoute et le soutien psychologique par un médecin généraliste, un psychiatre ou un psychologue, sont une part essentielle de la prise en charge. Le soutien de l’entourage est également très important, même si les proches se sentent souvent démunis face à ce problème.

A qui s'adresser ?

Des solutions existent pour en finir avec l’alcoolisme, notamment :
• des traitements médicamenteux
• des psychothérapies
• des groupes de parole
• des associations d'aide aux patients et à leurs proches.

Vous trouverez plus d’informations auprès d'Alcool Assistance (Tél : 0821 00 25 26) et des Alcooliques Anonymes (Tél : 0820 32 68 83).

Les Alcooliques Anonymes représentent plus de 400 groupes en France (voir le site de l’association ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.alcooliques-anonymes.fr/

Tag : alcoolisme, alcoolisme sevrage, alcoolisme symptômes, alcoolisme traitement, dépendance alcool, sevrage alcool, sevrage, addiction, associations alcoolisme



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis