Le Développement Photo

En photographie argentique, le développement photo est l’une des étapes de la technique permettant l'obtention d'un cliché. Le développement est réalisé après l'exposition du film sensible à la lumière (la pellicule) mais avant le tirage photographique, c’est-à-dire l’agrandissement sur papier du cliché développé. Voici une explication des bases de la technique argentique et une présentation des différentes étapes du développement en noir et blanc.

Les fondements de la photographie argentique

Alors que dans le domaine de la photographie numérique, l'image est codée sous forme binaire, en photographie argentique, l'image inscrite sur la pellicule est une reproduction analogue de ce qui a été photographié.
C’est pourquoi on appelle aussi cette technique "photographie analogique".
Une pellicule photo est un film en Plastique recouvert d'une émulsion, c'est-à-dire d’une couche de gélatine comportant des cristaux d'halogénure d'argent en suspension.
Les émulsions modernes utilisent le bromure d'argent qui, lorsqu’il est exposé à la lumière, permet la formation d’une image latente.
Le développement photo est un processus chimique qui permet de rendre visible cette image latente : le bromure d'argent est réduit par un révélateur et se transforme en argent métallique visible.

Les effets du développement photo

Le développement photo permet de rendre un film utilisable après la prise de vue.
A l’issue de ce processus, les images négatives sont visibles et non plus latentes et la pellicule qui leur sert de support n'est plus sensible à la lumière.
Ainsi, le support des prises de vue ne se détériore plus avec le temps et l’on peut effectuer plusieurs tirages d’un même cliché, éventuellement dans des formats différents.

Le développement en noir et blanc

La technique de développement photo en noir et blanc est le procédé le plus ancien dans l’histoire de la photographie et le plus facile à réaliser pour les photographes amateurs.
De cette technique de base découlent les deux autres procédés par lesquels on peut obtenir une photographie argentique, à savoir le développement d'un film négatif couleur et le traitement E-6 (processus de traitement des films inversibles couleur).
Le procédé présenté ci-dessous concerne les films "classiques" et non les films noir et blanc "chromogéniques" (qui se développent comme des films négatifs couleur).

Les étapes du développement

- La Première étape du développement photo consiste à transférer la pellicule sur une spirale métallique ou plastique. Il faut opérer dans le noir total. Une fois la spirale insérée dans la cuvette fermée et étanche à la lumière, les étapes suivantes pourront être réalisées à la lumière.
Pour pouvoir insérer plus facilement le film dans la spirale, il faut au préalable couper l'amorce de la pellicule et, éventuellement tailler les coins pour les arrondir.
- On appelle révélateur le produit qui permet le développement : le film doit être plongé dans une solution réductrice basique, dans le noir total, pendant une durée qui dépend du film (sensibilité, marque et modèle), du type de révélateur utilisé (marque, concentration), de la température (18°C, 20°C) et de l'agitation.
- Le bain d'arrêt est une étape du traitement qui permet d’arrêter l'action du révélateur et de préserver le fixateur. Le produit utilisé est généralement de l'eau additionnée d'acide acétique (vinaigre blanc), à raison de 1 à 2 cuillère(s) à soupe de vinaigre blanc pour 1 litre d'eau à 20°C. La question du dosage est délicate car le bain d’arrêt doit avoir un pH de 3,5 à 5,5.
- Le fixateur est le bain qui permet de stabiliser l'image négative. L'agent actif est un thiosulfate qui sert à dissoudre les sels d'argent non développés.
- Il ne reste plus qu’à laver et sécher le film avant d’effectuer le tirage. L'utilisation d’un aide lavage permet de raccourcir le temps de lavage du film sous l'eau courante, tandis qu’un agent mouillant évite toute trace de résidus calcaires présents dans l'eau, sauf si vous utilisez de l'eau distillée.
L'utilisation d'eau déminéralisée est d’ailleurs recommandée pour la préparation des bains d'arrêt et de fixage.
Pour le séchage, on accroche le film à l'aide de pinces à linge aux deux extrémités, en prenant garde aux courant d'air et à la poussière qui peuvent détériorer le résultat.
La durée minimum de cette étape est de 30 minutes à l'air libre, mais il est conseillé de la prolonger jusqu'à 2 heures.

Précaution

Afin de préserver l'environnement, les produits utilisés pour le développement photo ne doivent pas être évacués avec les eaux usées, mais doivent être récupérés et retraités.
Certains produits comme le révélateur Xtol de Kodak sont moins polluants car plus biodégradables.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.fotoflou.ca/apprendre/infos/3.html

Tag : développement photo, technique de développement photo, développement photo en noir et blanc



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis