Philharmonia : 5 Bonnes Raisons De Regarder La Nouvelle Série De France 2

Philharmonia : 5 bonnes raisons de regarder la nouvelle série de France 2

À partir du mercredi 23 janvier, France 2 va diffuser une série télé dont l'intrigue se passe dans l'univers de la musique classique. Cette fiction inédite, intitulée Philharmonia, va vous immerger dans les coulisses d'un orchestre philharmonique national. Nous avons listé pour vous 5 bonnes raisons de regarder cette nouveauté.

1- Pour l'originalité du sujet

Philharmonia, dont les deux premiers épisodes seront diffusés sur France 2 le mercredi 23 janvier à partir de 21h, est annoncée comme la série événement de ce début d'année.

Cette série française, créée par Marine Gacem (la créatrice de Cherif également diffusé sur France 2) et réalisée par le Québecois Louis Choquette ("Mafiosa"), se distingue en effet dans le paysage audiovisuel français par l'originalité de son sujet.

Loin des séries policières qui sont légion à la télévision, "Philharmonia" nous plonge dans l'univers de la musique classique et raconte l'ascension d'une brillante chef d'orchestre, Hélène Barizet.

Cette musicienne prodige, incarnée par Marie-Sophie Ferdane, a été nommée à la tête de l'orchestre contre l'avis de la direction et des musiciens de la Philharmonie.

Son audace et sa conduite nourrissent les rancœurs tout autant qu'elles forcent l'admiration. Elle a une saison pour faire sa place et sauver l'orchestre, et compte sur Selena Rivière, une jeune violoniste virtuose, pour l'y aider.

2- Pour l'omniprésence de la musique

On doit l'idée de départ de cette série à sa productrice Rose Brandford Griffith. Mélomane passionnée, elle a voulu donner une place inédite à la musique dans cette série en six épisodes.

Après s'être aperçu qu'un orchestre est "une microsociété avec ses propres codes", Rose Brandford Griffith a demandé à la scénariste Marine Gacem d'imaginer une histoire se déroulant dans cet univers passionnant et méconnu du grand public.

Au final, Philharmonia offre une plongée réussie dans l'univers de la musique classique, rarement abordé à la télévision, sauf sous l'angle de la comédie avec "Mozart in the Jungle" sur Amazon.

Or, dans cette série américaine, l'immersion dans un orchestre philharmonique "est très peu réaliste en termes de musique et on en entend finalement très peu".

À l'inverse, dans "Philharmonia", "la musique est totalement maillée avec la narration", selon Rose Brandford Griffith.

3- Pour la performance des acteurs

Pour réussir ce pari, Philharmonia a pu compter sur une distribution au diapason, emmenée par deux superbes actrices Marie-Sophie Ferdane et Lina El Arabi.

Afin de démocratiser la musique classique auprès des téléspectateurs, la série parie également sur des acteurs bien connus du public comme Tomer Sisley, François Vincentelli, Tom Novembre, Véronique Jannot, Jacques Weber et Charlie Bruneau.

Il faut aussi savoir que tous les comédiens qui interprètent des musiciens (comme Lina El Arabi, Tomer Sisley ou encore Tom Novembre) ont joué eux-mêmes des instruments et ont eu un coach musicien pour les aider à exécuter les bons gestes.

"Il n'y a aucune doublure ni effets spéciaux", souligne la créatrice. C'est pourquoi les comédiens, mélangés à l'écran à des musiciens professionnels de l'orchestre national d'Ile-de-France (l'ONDIF), ont dû être coachés.

Lina El Arabi, qui interprète le premier violon Selena Rivière, explique : "Il fallait que dans nos gestes on soit le plus proche de la réalité. On ne peut pas s'improviser grands musiciens, mais il fallait que les gestes, que les doigts soient au top. Je voulais que les gens qui s'y connaissent vraiment y croient et se disent "Ah oui, c'est vraiment eux qui jouent"".

4- Pour le réalisme de la série

Un autre point fort de la série Philharmonia est donc son réalisme.

C'est la Philharmonie de Paris, lieu emblématique de la musique classique, qui a servi de décor à la série.

Les équipes de tournage ont eu la possibilité d'investir ses murs pendant trois semaines.

Les scènes de concerts et de répétitions ont ainsi pu être tournées dans l'auditorium Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris avec l'Orchestre national d'Ile-de-France (Ondif).

Pendant les deux ans qu'a duré le développement de la série, la créatrice Marine Gacem a rencontré de nombreux musiciens et chefs d'orchestre. Elle a pu faire trois mois d'immersion à Radio France avec l'orchestre national et s'est servi de cette expérience pour nourrir le scénario.

Elle a écrit chaque scène avant de chercher le morceau de musique susceptible de l'incarner...

5- Pour la bande originale de la série

Vous l'aurez compris, dans la nouvelle série de France 2, la musique est un personnage de l'histoire à part entière.

Un soin tout particulier a donc été porté à la bande-originale, avec des morceaux du répertoire classique, mais aussi des ré-orchestrations de morceaux rock ou pop (comme Boys Don't Cry de The Cure) et des morceaux originaux composés spécialement pour la série par le compositeur Etienne Perruchon !

Dans la série, le mari de l'héroïne est lui-même compositeur et l'un des fils rouges de l'intrigue est de savoir s'il va être capable d'aller au bout de sa composition... d'où le besoin de créer des morceaux originaux.

Si vous pensez que la musique classique est élitiste ou ringarde, Philharmonia pourrait bien vous faire changer d'avis ! Pour découvrir cette série originale, rendez-vous mercredi soir sur France 2 !

Plus d'information :

Tag : Philharmonia, philharmonia, philharmonia serie, philharmonia france 2, philharmonia france 2 diffusion, philharmonia serie casting, philharmonia serie diffusion, philharmonia serie tv



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis