Moscou-paris : Comprendre Cette Vague De Froid En 5 Questions

Moscou-Paris : comprendre cette vague de froid en 5 questions

Depuis dimanche 25 février, une vague de froid s'est abattue sur la France. Ce courant d'air glacial arrive directement de Russie, d'où le nom que les météorologues lui donnent : le "Moscou-Paris". Mais c'est quoi au juste le Moscou-Paris ? Nous vous proposons d'en savoir plus en 5 questions.

1- D'où vient cette vague de froid ?

Comme son nom l'indique, le Moscou-Paris est une vague de froid qui arrive de Russie ou, plus précisément, de Sibérie

Cette masse d'air glacial s'est installée depuis dimanche dans une grande partie de l'Hexagone et plus globalement sur le continent européen.

Ce phénomène est lié à un puissant anticyclone qui s'étire de la Russie à l'Atlantique en passant sur la France.

Les températures, accentuées par un vent de nord-est, devraient descendre jusqu'à -10°C (avec une température ressentie de -18°C).

En bref, le "Moscou-Paris" dont le nom sonne comme une ligne de train va véritablement nous transporter jusqu'en Sibérie ... en matière de météo en tout cas !

2- Combien de temps va-t-elle durer ?

Le Moscou-Paris va frigorifier l'Europe de l'Ouest pendant plusieurs jours.

Le phénomène, qui a commencé dimanche, devrait s'accentuer aujourd'hui mardi et durer jusqu'à mercredi, avant un épisode de neige accompagné d'un redoux dans les journées de mercredi et jeudi.

C'est pourquoi Météo-France a placé la majorité des départements français en vigilance jaune grand froid jusqu'à mercredi 6 heures

Météo France parle d'ailleurs d'un phénomène "remarquable" aussi tard dans la saison, même s'il est déjà arrivé que le "Moscou-Paris" frappe la France à des dates aussi tardives. En février 2012, ce vent glacial avait duré 13 jours !

3- Jusqu'où le thermomètre va-t-il descendre ?

Selon La Chaîne Météo, ce mardi, les températures avoisinent à 6h - 6°C sur l'ensemble de l'Ile-de-France, - 9 à - 12°C de la Lorraine à l'Alsace et jusqu'à - 15°C edans le Massif central.

En raison du vent, la température ressentie avoisinait ce matin - 12 à -18°C en plaine, et jusqu'à - 26°C en altitude.

Lundi, des températures de -10°C avaient été enregistrées dans l'Ain. Même sur la Côte-d'Azur, de gros flocons sont tombés et plusieurs vols ont dû être annulés ou retardés à l'aéroport de Nice ...

A noter : selon les météorologues, il faut remonter au début du mois de mars 1971 pour retrouver une vague de froid d'une telle ampleur en France. Il avait fait -9°C à Paris et jusqu'à -18°C à Luxeuil (70).

Quand les températures chutent ainsi, il est recommandé de garder les nourrissons et les personnes âgées à l'intérieur. Pour les autres personnes, il est conseillé de limiter les efforts physiques et de bien se couvrir pour éviter les gelures, l'hypothermie et l'aggravation d'éventuels risques cardio-vasculaires.

4- Et chez nos voisins ?

Il faut également souligner que nos voisins européens ne sont pas épargnés par ce Moscou-Paris.

En Italie, une mince couche de neige a recouvert les rues de Rome : une première depuis six ans !

En Belgique, des températures descendant jusqu'à -10°C voire -15°C sont prévues dans la nuit de mercredi à jeudi.

En Suisse, la température la plus basse, -28,3°C, a été relevée au col de l'Ofen à 1970 m d'altitude dans les Grisons, dans le sud-est du pays.

En Allemagne aussi, les températures pourraient atteindre -20°C cette semaine. Au sommet du Zugspitze (2962 m), la plus haute montagne allemande, il a fait -27°C pendant la nuit de dimanche à lundi.

Enfin, au Royaume-Uni, la neige a touché l'est de l'Angleterre et les services météorologiques ont émis des alertes jusqu'à mercredi inclus. Cette semaine pourrait être "la plus froide" depuis plusieurs années.

5- Et en Sibérie alors ?

Alors que le Moscou-Paris nous vient tout droit de Sibérie, cette région n'est pas celle où il fait le plus froid actuellement.

Paradoxalement, la Sibérie enregistre ces jours-ci des températures relativement douces.

Au-dessus de la Russie et des régions polaires, la bulle d'air glacial s'en est allée (vers l'Europe de l'Ouest et la France) et cela a libéré des courants d'air doux.

Résultat : on relevait le week-end dernier une température positive (6°C) au Groenland !

Plus d'information :

Tag : vague de froid, vague de froid moscou paris, moscou paris, moscou paris météo, vague de froid polaire, vague de froid sibérien, froid sibérien, vague de froid durée, records de froid france



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis