Les Grandes Marées : Un Phénomène Spectaculaire

Les grandes marées : un phénomène spectaculaire

Phénomène universel, la marée est due à l'attraction exercée sur les océans par la Lune et le Soleil. Sous l’effet conjugué de ces deux astres, les marées peuvent avoir une plus grande amplitude : on parle alors de grandes marées ou marées de vives-eaux

D'où viennent les grandes marées ?

Depuis le XVIIe siècle, la loi de l'attraction universelle de Newton et les travaux d’autres scientifiques ont permis de comprendre le phénomène des marées.
La marée est due à la force d’attraction de la Lune et du Soleil sur la Terre et ses océans.
A noter : la force d'attraction de la Lune sur la Terre est deux fois plus élevée que celle du Soleil, en raison de sa proximité.

Les grandes marées ou marées de vives-eaux s'expliquent par les effets conjugués de la Lune et du Soleil.
Au moment de la pleine lune et de la nouvelle lune, la Lune et le Soleil sont dans l'alignement de la Terre : on parle de syzygie. Dans ce cas, l’action de ces deux astres se combine pour provoquer des marées de plus grande amplitude.

Au contraire, quand la Lune et le Soleil ne sont pas alignés mais forment un angle droit avec la Terre (lors du premier et dernier quartier), les marées sont de faible amplitude : on les appelle marées de mortes-eaux.

Le coefficient des marées

Le coefficient des marées mesure l’amplitude des marées. Cet indicateur permet aux professionnels et aux amateurs de se faire une idée de l'importance de la marée et de ne pas se laisser surprendre quand la mer remonte.

Le coefficient des marées correspond à des valeurs comprises entre 20 et 120. La valeur médiane entre mortes eaux et vives eaux est 70.
On parle de grandes marées à partir du coefficient 95.

Les plus grandes marées d'Europe

Les plus grandes marées d'Europe peuvent être observées à Saint-malo et dans la baie du Mont Saint Michel ; en plus de l'attraction des astres, la configuration des côtes a une grande influence sur l'importance des marées.

Ainsi, l’amplitude de la marée dans la Baie de Saint-Malo s’explique par la situation géographique de la ville. Le marnage (c’est-à-dire la différence entre la haute mer et la basse mer) est de plus de 12 mètres en moyenne autour de la Cité Corsaire.

Au Mont Saint Michel, la mer peut se retirer jusqu'à 15 km des côtes avant de revenir "à la vitesse d'un cheval au galop".

La Pointe du Grouin, Dinard et le Cap fréhel sont d’autres sites privilégiés pour admirer le spectacle des grandes marées.

Plus d'information :

Tag : grandes marées, les grandes marées, grandes marées Bretagne, marées de vives eaux, coefficient grandes marées, calendrier grandes marées, dates grandes marées, grandes marées Mont Saint Michel, grandes marées Saint Malo



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis