La Moissonneuse Batteuse

La moissonneuse batteuse

La récolte des céréales s’effectue grâce à la moissonneuse-batteuse, un engin qui permet de réaliser simultanément la moisson et le battage. L’invention de cette machine agricole en 1834 a rendu l’exécution de ces travaux, autrefois très pénibles, plus facile et plus rapide.

Présentation

Une moissonneuse-batteuse est une machine agricole automotrice utilisée pour la récolte de plantes à graines (tournesol, colza, graines fourragères), et en particulier des céréales.
Cette machine permet de réaliser en un seul passage sur le champ la moisson et le battage, deux opérations autrefois réalisées successivement.
Cet engin apporte donc un important gain de productivité et une meilleure réactivité face aux aléas climatiques.

Description

Une moissonneuse-batteuse est généralement composée des équipements de récolte suivants :
- des organes de coupe, comme une barre de coupe pour céréales ou colza, des cueilleurs à maïs et un convoyeur
- des organes de battage, comme l’accélérateur de flux, le batteur, le contre-batteur, le tire-paille, ainsi que 4 à 6 secoueurs
- des organes de nettoyage du grain, comme la table à grains et la soufflerie
- des organes de stockage du grain, comme la trémie à grains
- des organes de traitement de la paille, comme le broyeur de chaumes sous coupe, les éparpilleurs de menue-paille et le hache-paille.

Les tiges et leurs épis entrent donc à l'avant de la machine et les grains s'accumulent dans la trémie tandis que la paille et les enveloppes restent au sol.

Les modèles de moissonneuses les plus récents présentent également divers perfectionnements, tels que des cabines de conduite climatisées, des systèmes de contrôle (par exemple de l’horizontalité de la barre de coupe) ou des systèmes de guidage (comme la localisation par satellite).
Ils peuvent aussi être dotés de systèmes de mesure des quantités récoltées.

Type de moissonneuse-batteuse

Il existe deux familles de moissonneuses-batteuses, qui se distinguent par leur système de séparation des grains.
Alors qu’une moissonneuse-batteuse "conventionnelle" comporte des secoueurs, les machines dites "non conventionnelles" utilisent des systèmes à base de rotors.
Ce deuxième type d’engin est coûteux (à partir de 100.000 euros), si bien qu’il est souvent utilisé par des coopératives, des groupements d'agriculteurs ou des entrepreneurs spécialisés.

Histoire

Le brevet de la moissonneuse mécanique a été déposé par l'américain Cyrus McCormick en 1834.
La même année, son compatriote Hiram Moore a obtenu le brevet de la moissonneuse-batteuse, surnommée "usine à récolte".
En France, la Première batteuse mobile a été construite par Célestin Gérard, en 1866.
Les premières moissonneuses-batteuses ont été construites en Europe à partir de 1908.
Alors que les machines actuelles sont automotrices, les premières moissonneuses-batteuses apparues sur le marché étaient tractées par un Tracteur et actionnées par la prise de force.
Par ailleurs, la puissance de ces engins s’est accrue, passant de 100 ou 180 ch en 1980 à une puissance comprise entre 200 et 580 ch aujourd'hui.

Constructeurs

Les principaux constructeurs de moissonneuse-batteuse sont Case IH, Claas, Deutz-Fahr, Don Roque Vassalli, Fendt, John Deere, Laverda, Massey Ferguson, New Holland, Rostselmash et Sampo Rosenlew.

Plus d'information :

Tag : moissonneuse batteuse, moissonneuse-batteuse, machine agricole, récolte céréales



Avis

  • je veut le prix de ce materielle

    08 septembre 2008

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis