La Semaine De 5 Jours à L'école : Une Réforme Controversée

La semaine de 5 jours à l'école : une réforme controversée

Le ministre de l'Education Nationale Vincent Peillon l’a annoncé dès le lendemain de sa prise de fonction : le gouvernement souhaite que les élèves de primaire travaillent une matinée supplémentaire par semaine. Le retour à la semaine de 5 jours à l'école primaire devrait être mis en place dès la rentrée 2013. Or, cette réforme des rythmes scolaires soulève la polémique. Explications.

Des parents divisés

Plus de jours d’école, mais des journées plus courtes : ainsi pourrait-on résumer la réforme des rythmes scolaires que le ministre de l'Education Nationale Vincent Peillon veut mettre en place en concertation avec les enseignants et les parents d’élèves.

Pierre angulaire de cette réforme, la semaine de 5 jours pourrait revenir dès la rentrée de septembre 2013.

Or, selon un sondage Ifop, cette mesure est approuvée par 67% des personnes interrogées, mais elle est rejetée par 55% des parents ayant effectivement des enfants scolarisés dans le primaire. Les avis sont également partagés parmi les syndicats de parents d’élèves.

A noter : la semaine scolaire de quatre jours avait été introduite en 2008 sous la présidence de Nicolas Sarkozy par le ministre Xavier Darcos. Les élèves étaient alors passés de 26 à 24 heures d’école par semaine, soit 864 heures annuelles au lieu de 936. Mais les programmes, eux, n’avaient pas été allégés…

Des spécialistes unanimes

Chez les spécialistes, la semaine de 5 jours fait l’unanimité car elle respecte le rythme biologique des enfants. Réduire la durée des journées d’école aiderait les enfants à être plus attentifs en cours et moins fatigués. Ce réaménagement du temps scolaire serait bénéfique pour leur santé et pour leur scolarité.

La réforme s'appuie en effet sur les recommandations des chronobiologistes. Ces scientifiques préconisent 5 journées de travail par semaine avec des journées moins chargées et des semaines mieux réparties, avec une alternance de 2 semaines de vacances toutes les 7 semaines travaillées.

A noter : jusqu’à présent, avec 144 jours de classe par an, les écoliers français avaient environ 40 jours de cours de moins que les autres enfants européens. Mais en contrepartie, ils devaient supporter des journées de six heures de classe, sans compter un éventuel temps supplémentaire de soutien scolaire. Or, les enfants ne peuvent être attentifs que 4 heures et demi par jour.

Une nouvelle organisation à prévoir

Les principales réserves à propos de cette réforme des rythmes scolaires concernent sa mise en application. Pour beaucoup de personnes concernées, pas question de travailler le samedi.

Beaucoup de parents ont pris l’habitude d’un week-end de deux jours depuis 2008 et veulent continuer d’en profiter. Les professionnels du tourisme aussi ! Pour eux, l’impact de ce samedi de repos est considérable : il représente en effet 3% des nuitées commercialisées chaque année.

Reste la possibilité de faire cours le mercredi matin, une solution plébiscitée par le ministre lui-même pour "préserver la vie de famille", en particulier pour les parents divorcés. Le choix de la demi-journée supplémentaire devrait toutefois revenir aux collectivités locales.

Réduire la durée quotidienne des cours, avec une sortie de classe à 15h ou 15h30, nécessite aussi une nouvelle organisation, pour les parents comme pour les collectivités locales.

La semaine de 5 jours soulève plusieurs questions :
• que faire des élèves en fin d’après-midi ?
• qui paiera les frais d’aide aux devoirs ou de garderie ?
• de combien de jours les vacances d’été seront-elles raccourcies ?
Les premiers éléments de réponse devraient être donnés fin juillet, après la concertation.

Plus d'information :

Tag : semaine de 5 jours, semaine de 5 jours école, semaine de 5 jours primaire, semaine de 5 jours 2013, semaine de 5 jours éducation nationale, rythme scolaire, rythmes scolaires, Vincent Peillon



Avis

  • Et que faire des bout'chous le mercredi am lorsque les 2 parents travaillent ? Le centre de loisirs devra t'il organiser un ramassage aux écoles ou un des parents devra t'il abandonner son temps de travail pour passer à 90 % et donc subir une perte de salaire ???

    29 juin 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis