La Pédagogie Institutionnelle : Guide Pratique

La pédagogie institutionnelle : guide pratique

La pédagogie institutionnelle est une pédagogie alternative, au même titre que les méthodes Freinet et Montessori. Voici une présentation de cette approche pédagogique élaborée par Fernand Oury.

Qu'est-ce que la pédagogie institutionnelle ?

La pédagogie institutionnelle est une approche pédagogique qui a été mise au point par Fernand Oury (1920-1998).

Cette méthode a pour but de former de futurs citoyens en instituant et en faisant respecter des règles de vie dans l'école. Cette approche pédagogique met l’accent sur la construction d’un "cadre" éducatif et sur les exigences du vivre ensemble.

Qui était Fernand Oury ?

Fernand Oury (18 janvier 1920 - 19 février 1998) était un instituteur de banlieue. Après avoir appliqué les méthodes d’enseignement traditionnelles dans ses classes, il se déclare inadapté à l’"école-caserne".

Dans les années 1950, il rejoint le mouvement créé par Célestin Freinet : l'Institut Coopératif de l'Ecole Moderne. Il utilise plusieurs techniques empruntées à la pédagogie Freinet mais les adapte à sa propre conception de l'enseignement.

En 1961, il rompt avec le mouvement Freinet pour fonder sa propre méthode pédagogique, qu'il appelle "pédagogie institutionnelle".

Sa conception de l'enseignement est liée aux travaux de François Tosquelles, Jean Oury (son frère), Félix Guattari, Fernand Deligny, Françoise Dolto, Jacques Lacan et en partie au mouvement Freinet.

Quels sont les principes de la pédagogie institutionnelle ?

La pédagogie institutionnelle élaborée par Fernand Oury fixe et fait respecter des règles de vie dans l'école, en impliquant les élèves dans le quotidien de la classe.

La vie scolaire fait l’objet d’une gestion participative par le biais d’un "conseil" qui se réunit régulièrement. Le conseil est un lieu de parole où chacun peut proposer des projets ou des sorties et où l’on règle par la négociation les conflits entre élèves.

D’autres "lieux de paroles" sont mis en place dans les classes, notamment le "quoi de neuf ?", un temps de parole prévu chaque matin où l’élève peut dire à la classe ce qu’il a envie de lui faire partager.

Les élèves sont évalués par des ceintures de couleur inspirées du judo : ces ceintures permettent aux enfants d'évaluer leur réussite dans tel ou tel domaine (comportement et compétences). Grâce au tableau des ceintures affiché en permanence dans la classe, les enfants savent toujours où ils en sont.

Par ailleurs, chaque classe possède sa monnaie interne, qui se gagne en participant à certaines taches quotidiennes (effacer le tableau…) et peut se perdre en cas de sanction (sous forme d’amende à payer).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.ceepi.org/

Tag : pédagogie institutionnelle, la pédagogie institutionnelle, pédagogie institutionnelle Oury, Oury, Fernand Oury, pédagogie institutionnelle ceintures, pédagogie freinet , pédagogie institutionnelle, Fernand Oury, mouvement Freinet, 1998, 1920, Jean Oury, Felix Guattari, Françoise Dolto, Jacques Lacan, François Tosquelles, Judo, 1961, pédagogie Freinet, Célestin Freinet, années 1950, pédagogie, alternative, Freinet, Montessori, Fernand, 18 janvier, 19 février, instituteur, banlieue, monnaie,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis