Joséphine Baker : 5 Choses à Savoir Sur Cette Artiste Hors Norme

Joséphine Baker : 5 choses à savoir sur cette artiste hors normeImage ©Studio Harcourt - RMN

Dans l'imaginaire collectif, Joséphine Baker est avant tout une star du music-hall, une meneuse de revue connue pour sa chanson J’ai deux amours. Mais derrière les paillettes se cachait une femme engagée dans la Résistance et pour la cause des Noirs aux États-Unis. Voici 5 choses à savoir sur cette artiste au destin hors norme.

1- Elle a grandi dans la misère

Freda Josephine McDonald est née aux États-Unis, à Saint-Louis dans le Missouri le 3 juin 1906.

Elle a grandi dans une grande misère et a été confrontée dès son plus jeune âge à la violence raciste. Elle vivait alors avec sa mère dans des baraques en bois souvent incendiées par les Blancs.

Pour fuir l'indigence, elle quitte l'école à l'âge de 13 ans et se fait embaucher dans un club où elle remplace une danseuse blessée.

2- Elle est devenue une star à l'âge de 19 ans

À l'âge de 15 ans, divorcée de son premier mari, Joséphine prend le nom de son second époux, Baker.

Mais, après une tournée, elle quitte ce deuxième époux et part à la conquête des cabarets de New York ! C'est là qu'elle est repérée en 1925 par une productrice qui lui propose de se produire à Paris.

Elle est acclamée au Théâtre des Champs-Élysées où elle exécute la "danse sauvage". Elle devient ensuite meneuse de revue aux Folies Bergères où elle arbore sa fameuse ceinture de bananes.

En 1930, elle devient chanteuse au Casino de Paris et le compositeur Vincent Scotto lui écrit son plus grand tube, J'ai deux amours.

3- Elle s'est engagée pour la France libre

En 1937, Joséphine Baker obtient la nationalité française en épousant en troisièmes noces le courtier Jean Lion.

Lorsque la guerre éclate, Jacques Abtey, chef du contre-espionnage militaire, la recrute.

Elle traverse alors les frontières avec des messages cachés dans ses partitions et des microfilms dissimulés… dans son soutien-gorge !

4- Elle a lutté pour les droits des Noirs aux États-Unis

Bien sûr, Joséphine Baker est entrée dans la légende en tant que chanteuse et danseuse. Mais, au-delà de sa carrière éblouissante, elle était une femme de combats.

Non seulement elle a risqué sa vie en tant que résistante, mais elle s'est aussi engagée dans la lutte pour les droits des Noirs aux États-Unis.

Lorsqu'elle retourne dans son pays natal, elle constate que la condition des Afro-Américains n'a pas changé.

En 1951, au Stork Club de Manhattan, on refuse de la servir. Elle décide alors de devenir militante.

Elle adopte 12 enfants de toutes origines pour se constituer ce qu'elle appelle une "tribu arc-en-ciel".

Elle loge toute cette petite famille au château des Milandes en Dordogne acquis avec son quatrième époux, le chef d'orchestre Jo Bouillon.

Après son divorce en 1961, elle est criblée de dettes et doit quitter son domaine en 1969. Son amie Grace Kelly l’installe alors dans une villa de la Côte d'Azur.

5- Elle va entrer au Panthéon

Joséphine Baker est morte d'une attaque cérébrale le 12 avril 1975, deux semaines à peine après avoir inauguré une nouvelle revue à Bobino.

Son vœu de chanter et danser jusqu'au bout de sa vie aura donc été exaucé. Elle avait en effet déclaré : "Je danserai, chanterai et jouerai toute ma vie. J'aimerais mourir à bout de souffle, épuisée, à la fin d'une danse ou d'un refrain."

Le 30 novembre 2021, cette femme au destin hors norme entrera au Panthéon pour son engagement dans la Résistance et dans la lutte contre le racisme.

Elle sera la sixième femme et la première femme noire à recevoir cet honneur national, l'un des plus grands hommages qui puissent être rendus en France.

Son corps restera toutefois à Monaco là où l'artiste est actuellement enterrée. On ne pourra voir au Panthéon qu'un cénotaphe avec une plaque comme pour Aimé Césaire et pour d'autres personnalités.

Avant elle, Simone Veil était la dernière personnalité à avoir été panthéonisée en 2018.

Plus d'information :

Quizz sur cet article : Combien d'enfants Joséphine Baker a-t-elle adopté ?

Tag : Joséphine Baker, joséphine baker, joséphine baker biographie, joséphine baker panthéon, joséphine baker carrière, joséphine baker résistante, joséphine baker nationalité, joséphine baker enfants, joséphine baker résistan , Joséphine Baker, États-Unis, artiste, Norme, Panthéon, Noirs, danseuse, danse, Joséphine, Résistance, meneuse de revue, chanteuse, villa, Grace Kelly, 1969, 1961, divorce, bouillon, chef d'orchestre, Afro-Américains, Changé, 1951, Manhattan, tribu, famille, château, Dordogne, Côte d'Azur, 30 novembre, Simone Veil, Aimé Césaire, cénotaphe, Monaco, France, honneur national, sixième femme, racisme, refrain, à bout de souffle, Bobino, 1975, 12 avril, attaque cérébrale, 2018, natal, Résistante, Paris, productrice, 1925, New York,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis