Sophia Antipolis

Sophia Antipolis

Depuis bientôt quarante ans, la technopole de Sophia Antipolis a placé les Alpes-Maritimes à la pointe de l'innovation dans de multiples domaines, dont les biotechnologies. Cette Silicon Valley à la française mise sur la synergie entre la recherche et l’industrie.

Présentation

Le site de Sophia Antipolis, qui s’étend sur 2300 hectares, est une technopole regroupant plus de 1300 entreprises du monde entier.
Cette réplique à l'échelle française de la célèbre Silicon Valley californienne, se trouve en grande partie sur la commune de Valbonne, entre Nice et Cannes.
Elle représente près de 30.000 emplois directs en recherche scientifique de pointe dans les domaines des Ntic (nouvelles technologies de l'information et de la communication), des multimédias, de la médecine ou encore de la biochimie.

La création de Sophia Antipolis

La technopole de Sophia Antipolis a été créée en 1968 sous l’impulsion du sénateur Pierre Laffitte, directeur de l'école des Mines de Paris.
Il en a défendu le concept, alors nouveau en France, et le nom, inspiré du grec ancien sophia, la "connaissance" ou la "sagesse".

Ce site, qui s’étend aujourd’hui à l’échelle d’une véritable ville, était à l’origine un simple pôle.
Sophia Antipolis fut même, à sa création, le premier technopôle de France.
Il reste un modèle pour d’autres projets français.

Les caractéristiques de Sophia Antipolis

Sophia Antipolis est devenue un grand centre urbain disposant d'un fort potentiel d'enseignement et de recherche, afin de favoriser le développement d'industries de pointe.
Cette technopole se caractérise en effet par une forte proportion de recherche appliquée, en relation avec l’université Nice-Sophia-Antipolis.

Les activités économiques y côtoient des zones résidentielles et des équipements tels que des espaces de loisirs.
Le Parc s'est développé de façon continue depuis sa création et a même suscité un phénomène de périurbanisation.

Que trouve-t-on à Sophia Antipolis ?

De nombreuses sociétés sont présentes à Sophia Antipolis, notamment Sopra Group, Amadeus, Schneider Electric, ITT, Hewlett-Packard, Thales, Thomson, France Télécom, Philips, Alcatel-Lucent, Digital, Compaq, Legrand, Air France, Carrefour, Accenture et Toyota.

On y recense également plusieurs laboratoires de recherches, comme le CNRS, INSERM, I3S, LEAT, INRIA et INRA.
Plusieurs grandes écoles d'ingénieur (Polytech'Nice Sophia, Institut Eurécom, école des Mines de Paris, CNAM) y sont implantées, ainsi qu’une école de management (CERAM) et un lycée, le Centre International de Valbonne.
La techopole accueille ainsi plus de 4.000 étudiants.

Enfin, Sophia Antipolis est réputée pour son pôle biotechnologies-santé-agrochimie, réunissant une soixantaine d’entreprises (Rhône-Poulenc Agro, Dow Agrosciences, SmithKline Beecham Clinical Laboratories, Rohm and Haas, Dow Corning, NMT) et pour ses centres de recherche en biochimie (Parfum Chanel, Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire du CNRS).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.sophia-antipolis.org/

Tag : Sophia Antipolis, technopole, Silicon Valley, Valbonne



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis