Médicaments Inutilisés : Pensez Au Recyclage

Médicaments inutilisés : pensez au recyclage

Depuis février 2007, la loi française a mis fin à la collecte des médicaments inutilisés dans le but d’approvisionner les associations humanitaires. Néanmoins, cela ne doit pas vous dissuader de rapporter vos médicaments à votre pharmacien quand vous faites le tri de votre armoire à pharmacie. Ceux-ci sont désormais collectés pour être transformés en énergie et la collecte évite les risques de pollution ou d’ingestion accidentelle.

Le système Cyclamed

Le système Cyclamed de collecte des médicaments inutilisés a été mis en place par l’industrie pharmaceutique en 1993.

Ce dispositif avait deux objectifs initiaux :
- l’élimination des déchets d’emballage des vieux médicaments
- la redistribution, par l’intermédiaire d’associations, d’une partie de ces médicaments aux plus démunis.

Le public était donc invité à rapporter ses médicaments à la pharmacie pour accomplir un double geste de protection de l’environnement et d’action humanitaire.

Evolution de la législation française

Suite à des détournements de médicaments collectés, un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) de 2005 a pointé du doigt les faiblesses du dispositif Cyclamed et les limites de son action humanitaire.

Les produits ainsi récupérés étaient parfois inadaptés aux destinataires et de qualité douteuse en raison de leurs conditions de stockage, si bien que l’OMS s’était opposée à ce système dès 1996.

C’est pourquoi, depuis février 2007, la collecte des médicaments inutilisés à des fins humanitaires a été supprimée par la loi.
Cette loi accorde cependant un délai de 18 mois aux associations pour s’approvisionner autrement.

Pourquoi rapporter les médicaments ?

Même si les médicaments inutilisés ne seront plus redistribués par les associations, il est important de continuer à les rapporter dans les pharmacies, et ce pour plusieurs raisons.

Un médicament n’est pas un produit anodin que l’on peut se contenter de jeter dans une poubelle en raison du risque d’ingestion, notamment par les enfants.

Par ailleurs, les substances contenues dans les médicaments représentent un risque pour l’environnement.
En continuant à avoir le "réflexe Cyclamed" vous pourrez participer au recyclage de ces déchets d’un genre particulier : les médicaments seront récupérés puis détruits dans des incinérateurs afin de les transformer en énergie.

A noter

Avant de rapporter vos médicaments inutilisés à la pharmacie, pensez à en jeter les emballages à la poubelle.
En enlevant les boîtes et les notices, vous éviterez que les médicaments ne soient réintroduits frauduleusement dans le circuit commercial.
Les emballages seront quant à eux traités "normalement", dans le cadre du Tri sélectif des déchets.

Plus d'information :

Tag : médicaments inutilisés, recyclage médicaments, vieux médicaments, Cyclamed



Avis

  • Va

    le rapport de l?Inspection générale des affaires sociales (IGAS) est introuvable. L'arrêt de la redistribution a été à mon avis demandé par les labos et les pharmaciens. Cet arrêt a été promulgué par Xavier Bertrand qui est un ancien salarié de labos pharmaceutiques. L'un des motifs étant que les notices en français ne sont pas comprises partout. Il y a 260 millions de gens qui parlent français dans le monde. Je trouve scandaleux de brûler des médicaments non périmés. Et on nous demande des dons pour les pays pauvres ou pour les associations caritatives de qui se moque-t'on ? Clémentine pourrais-tu mettre un lien sur le site de Cyclamed du rapport de l'IGAS que je ne trouve pas ? ou vas-tu faire disparaitre mon avis comme c'est déjà arrivé !!!

    08 janvier 2014

  • Si la redistribution humanitaire n'est désormais plus autorisée, les risques environnementaux et d'accidents domestiques sont encore bien réels. Cylamed permet de limiter ces risques d'un seul geste. Il ne faut plus hésiter ! Pour en savoir plus http://bit.ly/ZKHBFf Clémentine Relations internautes Cyclamed

    14 mars 2013

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis