La Tour De Londres : Un Symbole Du Pouvoir Royal

La Tour de Londres : un symbole du pouvoir royal

La Tour de Londres qui se dresse sur les bords de la Tamise depuis Guillaume le Conquérant est l’un des plus célèbres symboles de la monarchie britannique. Nous vous proposons de découvrir l’histoire et les caractéristiques de ce site touristique incontournable.

Présentation de la Tour de Londres

La Tour de Londres ou Tower of London en anglais est l’une des forteresses les plus célèbres du monde. Elle se trouve sur la rive nord de la Tamise à Londres, près du Tower Bridge auquel elle a donné son nom.

Emblème du pouvoir royal, elle est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1988.
Avec plusieurs millions de visiteurs par an, est elle l’un des sites touristiques les plus visités de la capitale britannique. Elle doit sans doute une partie de son succès au fait qu’elle abrite les fameux joyaux de la couronne.

Histoire de la Tour de Londres

Au cours de ses 900 ans d'histoire, la Tour de Londres a servi de résidence royale, de forteresse, de prison et de lieu d'exécution, mais aussi d’armurerie, de trésorerie et même de ménagerie !

Après avoir pris Londres en 1066, Guillaume le Conquérant décide de construire une forteresse au bord de la Tamise pour protéger la ville et affirmer son pouvoir. La construction de la tour Blanche (White Tower) commence en 1078. Elle est aujourd’hui encore le cœur autour duquel s'est développée la Tour de Londres.

Cette forteresse a servi de résidence pour la famille royale à partir du règne d’Henri III (1216-1272) et jusqu’à la période des Tudor.

Au XIXe siècle, cet ensemble architectural a été restauré par Anthony Salvin et John Taylor qui lui ont rendu son apparence médiévale. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il a également fallu réparer les dégâts causés par le Blitz avant de rouvrir la tour au public.

Le saviez-vous ?

De nombreuses personnes tombées en disgrâce ont été incarcérées dans cette tour, ce qui a donné naissance à l'expression anglaise sent to the Tower ("envoyé à la tour") qui signifie "emprisonné".

De nos jours, une demi-douzaine de grands corbeaux sont hébergés à la Tour de Londres, aux frais du gouvernement britannique. En effet, une légende raconte que si un jour les corbeaux quittent la tour, la monarchie s'effondrera.

Ces corbeaux, dont les ailes ont été rognées, sont placés sous la garde des Yeomen Warders. Ces gardiens de la forteresse, au nombre d’une quarantaine, sont recrutés parmi les vétérans de l’armée. Aussi appelés "Beefeaters", ils se reconnaissent à leur uniforme Tudor à chapeau rond.

Le chef des Yeomen Warders accomplit chaque soir la Cérémonie des clés, un rituel de fermeture de la Tour de Londres vieux de 700 ans !

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.visitlondon.com/fr/

Tag : Tour de Londres, la tour de Londres, tower of London, Tower Bridge, tour blanche, white tower, Yeomen Warders, Beefeaters, joyaux de la couronne, monument Londres, visite Londres , tour de Londres, forteresse, Tamise, Tudor, Londres, corbeaux, Conquérant, Guillaume, britannique, Henri III, 1216, 1272, John Taylor, Seconde Guerre mondiale, blitz, grands corbeaux, monarchie, famille, 1078, London, Anglais, tower bridge, Patrimoine mondial, UNESCO, 1988, armurerie, trésorerie, ménagerie, 1066, armée,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)