L'équipe De France De Volley-ball : Pourquoi Vous Allez En Entendre Parler

L'équipe de France de volley-ball : pourquoi vous allez en entendre parler

Ils ne sont pas encore aussi connus que "Les Experts" en handball, mais ils pourraient bientôt le devenir... L'équipe de France de volley-ball, composée de joueurs jeunes et talentueux, commence à faire parler d'elle. Elle vise la qualification aux prochains JO de 2016 à Rio et bien plus encore. On vous explique pourquoi vous allez entendre parler de cette équipe dans les mois à venir.

1- Parce qu'ils sont jeunes

L'équipe de France de volley-ball incarne une nouvelle génération, même si les fans de volley-ball y reconnaîtront des noms qui leur sont familiers.

Certains Bleus sont en effet des fils de joueurs, "des enfants de la balle" pourrait-on dire...

Ce sport, ils sont tombés dedans quand ils étaient petits, à l'image de Earvin Ngapeth (fils d'Eric Ngapeth) et de Kevin Tillie (le fils de l'entraîneur de l'équipe Laurent Tillie).

Nicolas Rossard est le petit-fils de Jacques Rossard, le fils de Philippe et le neveu d'Olivier Rossard, anciens internationaux français de volley-ball, et le cousin de Quentin et de Thibault Rossard, également joueurs professionnels de volley-ball !

Vous l'aurez compris, nos joueurs d'aujourd'hui sont issus de familles de volleyeurs. Mais n'y voyez aucun "piston" : chacun d'entre eux a bien mérité sa place en équipe de France et le prouve sur le terrain !

2- Parce qu'ils sont doués

La France a toujours eu des équipes de volley-ball avec de bons joueurs, même si ce sport n'était pas très médiatisé... jusqu'à récemment en tout cas.

Cette fois-ci, l'équipe de France de volley-ball réunit encore plus de bons joueurs que d'habitude et les résultats sont là.

En 2015, les Bleus ont été champions d'Europe, vainqueurs de la Ligue Mondiale et finalistes du premier tournoi qualificatif olympique.

3- Parce qu'ils ont un joueur charismatique

Dans ce collectif, une personnalité se distingue et brille sur le terrain : le joueur charismatique Earvin Ngapeth, qui marque des points avec des mouvements peu "académiques" !

Fils d'Eric Ngapeth, Earvin a été prénommé ainsi en hommage au basketteur américain Earvin "Magic" Johnson. Et il n'a pas tardé à être lui-même surnommé Magic Ngapeth.

Alors que son co-équipier Kevin Tillie est posé et appliqué dans ses gestes, Ngapeth est "l'enfant terrible du volley" avec une hauteur de saut incroyable, une rapidité et une puissance étonnantes mais surtout des actions que l'on voit rarement dans un match de volley...

Capable de marquer à 360°, ce joueur fait le show pour la plus grande joie des spectateurs et des médias. Certains le qualifient déjà de "meilleur attaquant du monde" avec des gestes qui n'appartiennent qu'à lui.

Par exemple, il a marqué le point décisif lors de la finale du championnat d'Europe 2015 en étant dos au filet ! Si vous ne comprenez pas comment, regardez la vidéo ci-dessous...


4- Parce qu'ils font aimer le volley-ball

Pour toutes les raisons énoncées plus haut, les joueurs de l'équipe de France de volley-ball changent l'image de ce sport.

Même si vous n'y connaissez pas grand chose, ils vont vous faire aimer leur discipline car ils aiment jouer ensemble et donnent l'impression de bien s'amuser sur le terrain et en dehors.

Earvin Ngapeth l'affirme : "On est une bande d'amis qui jouent ensemble depuis près de dix ans maintenant. On vit bien ensemble, on s'amuse, on sait comment vivre ensemble et il y a beaucoup de personnes qui se reconnaissent en nous."

Ils se sont même donnés un surnom en verlan et en argot : la team yavbou (dérivé de "bouyaver", un verbe qui signifie "battre à plates coutures").

Deux joueurs de l'équipe (Earvin Ngapeth et Mory Sidibé) font du rap et ont composé un titre à la gloire de leur équipe :


5- Parce qu'ils visent les JO

Le prochain défi pour l'équipe de France de volley-ball est de se qualifier aux prochains JO de 2016 à Rio.

Après leur défaite contre la Russie, les Bleus doivent remporter un tournoi en mai prochain au Japon.

Mais leur motivation est intacte comme en témoignent les propos d'Earvin Ngapeth :
"On est chaud pour la dernière petite marche à franchir au Japon. On est serein et on ira là-bas avec encore plus les crocs."
"On sait que si l'on va aux Jeux, c'est pour faire un résultat, aller chercher la première place. [...] On ne partira pas au Brésil en tant que favoris, mais confiant en notre jeu et avec l'envie de battre tout le monde."


Si la Team Yavbou se qualifie pour les JO, on pourra compter sur "Magic" Ngapeth pour faire le show sur le terrain cet été ! Vous voilà prévenus : vous n'avez pas fini d'en entendre parler...

Plus d'information :

Tag : équipe de France de volley-ball, équipe de france volley ball, equipe de france volley ball, equipe de france volley ball masculin, team yavbou, earvin ngapeth, volley jo, equipe de france volley jo



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis