La Légionellose : Présentation Et Prévention

La légionellose : présentation et prévention

On recense chaque année plus de 1200 cas de légionellose en France. Cette maladie n’est pas contagieuse, mais peut être mortelle. Nous vous proposons de découvrir les symptômes, les traitements et les moyens de prévention de cette maladie infectieuse.

Qu'est-ce que la légionellose ?

La légionellose est une maladie infectieuse due à des bactéries, les légionelles. Cette forme grave d’infection pulmonaire se contracte par inhalation de gouttelettes d'eau contaminée.

Il existe plus de 50 espèces de souches de légionelles différentes, mais seules quelques-unes peuvent provoquer la maladie chez l’homme, notamment la Legionella pneumophila.

A noter : ces bactéries se développent dans les réseaux d'eau douce naturels ou artificiels à une température comprise entre 25 et 43°C ; elles colonisent les installations de production et de distribution d’eau chaude, les robinets, les douches, les bains à remous et les tours aéroréfrigérantes installées sur les toits pour produire de la climatisation.

Quelles sont les personnes à risque ?

Même si tout le monde peut être concerné par la légionellose, le risque de maladie augmente avec l’âge.

Il est aussi plus élevé chez les fumeurs et les personnes dont le système immunitaire est affaibli par d’autres maladies (diabète, cancer, insuffisance respiratoire).

A noter : cette maladie est une infection pulmonaire aiguë et sévère pouvant entraîner le décès dans un 11% des cas. C’est pourquoi elle fait partie des maladies infectieuses à déclaration obligatoire.
Lorsqu’un cas de légionellose est identifié par un médecin, celui-ci doit faire une déclaration auprès de l’Agence régionale de santé qui diligente une enquête médicale et environnementale.

Quels sont les symptômes de la légionellose ?

Les symptômes de la légionellose ressemblent généralement à ceux de la grippe :
• fièvre accompagnée de frissons et de douleurs musculaires
• grande fatigue
• toux et difficultés respiratoires
• et parfois : nausée et vomissements, confusion.

Ces symptômes apparaissent au bout de 2 à 10 jours d’incubation.

Quels sont les traitements de la légionellose ?

Quand le diagnostic et le traitement de la légionellose interviennent tôt, l’issue est généralement favorable.

Un traitement antibiotique permet un rétablissement total du patient en trois semaines.

Quels sont les moyens de prévention ?

Pour limiter le développement des légionelles, les exploitants de tours aéro-réfrigérantes et de bains à remous ouverts au public (spas) sont soumis à des obligations réglementaires. Les établissements thermaux, les établissements de santé et les maisons de retraite sont également concernés par des dispositions particulières.

Vous pouvez aussi éviter la légionellose chez vous en adoptant les habitudes suivantes :
• faire couler l’eau froide et l’eau chaude au moins une fois par semaine au niveau des points d’eau peu utilisés (évier, lavabos, douche) et après chaque période d’absence prolongée avant de les réutiliser
• régler la température de l’eau chaude entre 50°C et 60°C pour tuer le bacille (le chlore ne suffit pas à éliminer les bactéries)
• procéder régulièrement au détartrage et à la désinfection des embouts de robinetterie et des pommeaux de douches
• utiliser de l’eau stérile pour les appareils biomédicaux (appareils d’oxygénothérapie ou de lutte contre l’apnée du sommeil).

Plus d'information :

Tag : légionellose, la légionellose, legionellose, légionellose symptômes, légionelles, légionnellose, prévention légionellose, traitement légionellose , légionellose, Eau, symptômes, bactéries, légionelles, température, pulmonaire, infection, antibiotique, diagnostic, spas, obligations, incubation, Santé, maisons de retraite, évier, douche, bacille, Chlore, détartrage, désinfection, robinetterie, oxygénothérapie, apnée, Sommeil, vomissements, nausée, contagieuse, infectieuse, espèces, eau douce, tours aéroréfrigérantes, climatisation, système immunitaire, diabète, cancer, insuffisance respiratoire, maladies infectieuses à déclaration obligatoire, médecin, Agence régionale de santé, grippe, fièvre, toux, France,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)