Cancer Du Sein : 5 Bonnes Raisons De Participer Au Dépistage Organisé

Cancer du sein : 5 bonnes raisons de participer au dépistage organiséImage ©Angiola Harry

Si vous avez entre 50 et 74 ans, vous recevez sans doute à votre domicile tous les deux ans un courrier vous invitant à réaliser un dépistage du cancer du sein. Avant de jeter cette lettre à la poubelle (comme trop de femmes le font, malheureusement), lisez nos 5 bonnes raisons de participer au dépistage organisé.

1- Ça ne vous coûtera rien

Si vous avez entre 50 et 74 ans et que vous ne présentez ni symptômes apparents, ni facteur de risque particulier, vous pouvez bénéficier du dépistage organisé du cancer du sein.

Ce dépistage (qui doit se faire tous les deux ans dès 50 ans) consiste en un examen des seins et une mammographie. L’examen est remboursé à 100% par la Sécurité sociale, sans avance de frais.

En d’autres termes, c’est entièrement gratuit. C’est aussi la manière la plus simple de faire contrôler ses seins par un médecin.

2- Ça fait moins mal que vous l’imaginez

Si vous n’avez jamais fait de mammographie avant, vous redoutez sans doute cet examen généralement décrit comme "une compression des seins" entre deux plaques.

S’il est vrai que cet examen radiologique nécessite de placer chaque sein en sandwich entre deux plaques, d’abord de face puis de profil, il faut savoir que :

=> chaque compression ne dure que quelques secondes

=> les machines récentes ont des plaques plus confortables qu’avant (qui ne sont plus en métal froid)

=> le niveau de douleur ressenti dépend beaucoup de votre état de stress et de votre cycle menstruel.

C’est pourquoi il est conseillé de réaliser cet examen dans les dix premiers jours du cycle menstruel, lorsque les seins sont moins sensibles.

Une fois que vous l’aurez passé, vous vous rendrez compte que cet examen est beaucoup moins douloureux que vous l’aviez imaginé (ou que le jour où vous vous êtes tapé le gros orteil dans la table basse ;-)).

Et même si vous avez eu un peu mal, je vais vous expliquer ci-dessous pourquoi ça en valait la peine...

3- Ça vous permettra d’être rassurée

Peut-être évitez-vous de faire le dépistage du cancer du sein précisément parce que le cancer vous fait peur.

Mais la "politique de l’autruche" n’est pas la meilleure stratégie pour calmer ses angoisses. Bien au contraire, la meilleure façon d’être rassurée est de savoir.

Dans la grande majorité des cas, le dépistage organisé permet de confirmer que tout va bien.

Et si, malheureusement, cet examen de contrôle détecte une anomalie, ne préférez-vous pas le savoir pour pouvoir être soignée au plus vite ?

Dans un autre domaine, même si vous avez la phobie du dentiste par exemple, laisseriez-vous une carie non soignée jusqu’à avoir une rage de dents et devoir arracher la dent en question ?

4- Ça met toutes les chances de votre côté

Certaines personnes pensent que "le dépistage n’évite pas le cancer" et c’est vrai. En revanche, le dépistage peut vous éviter de mourir de cette maladie.

Un dépistage réalisé à temps peut vous sauver la vie. Le temps est un facteur très important dans le développement des cancers.

C’est pourquoi les dépistages organisés et les examens de contrôle doivent être réalisés à des intervalles réguliers.

Pour la prévention du cancer du sein il est recommandé de :

=> faire un examen de contrôle et une mammographie tous les 2 ans à partir de l'âge de 50 ans (en l'absence de symptômes et de risque élevé)

=> faire pratiquer par un professionnel de santé (votre gynécologue par exemple) une palpation une fois par an à partir de l’âge de 25 ans.

Avec près de 60.000 nouveaux cas par an et plus de 12.000 décès par an, ce cancer est le plus meurtrier chez les femmes. Mais, s’il est détecté à un stade précoce, il peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Un dépistage répété régulièrement est donc le moyen le plus efficace d'augmenter ses chances de guérison en cas de maladie.

5- Ça peut vous éviter des traitements lourds

Vous l’ignorez peut-être, mais tous les cancers du sein ne se soignent pas de la même manière.

Le traitement à envisager dépend des caractéristiques du cancer (certains cancers du sein sont liés à des facteurs héréditaires ou hormonaux) et de son stade (c’est-à-dire de la taille de la tumeur et de l’étendue de la propagation de la maladie).

Si un cancer se déclare dans l’intervalle de 2 ans entre deux mammographies de contrôle, il est probable qu’il soit détecté à un stade peu évolué. Il pourra donc être traité plus rapidement et plus facilement.

Concrètement, le traitement d’une tumeur localisée et de petite taille peut se limiter à une opération chirurgicale couplée à de la radiothérapie là où les cancers plus évolués nécessitent parfois une ablation du sein et des mois de chimiothérapie avec de lourds effets secondaires.

C’est principalement pour cette raison que le dépistage organisé vaut le coup.

Plus d'information :

Tag : cancer du sein, dépistage organisé, dépistage cancer du sein, cancer du sein dépistage, mammographie, cancer du sein prévention, pourquoi faire une mammographie, octobre rose , dépistage, cancer, Maladie, mammographie, tumeur, cycle menstruel, compression, partir, professionnel, prévention, Santé, gynécologue, intervalles, palpation, Le traitement, hormonaux, effets secondaires, intervalle, traité, opération chirurgicale, chimiothérapie, radiothérapie, ablation, MET, lettré, poubelle, facteur de risque, sécurité sociale, médecin, examen radiologique, Sandwich, métal, douleur, stress, orteil, basse, phobie, dentiste, Carie, rage, courrier,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis