5 Choses à Savoir Sur Le Daltonisme

5 choses à savoir sur le daltonisme

Vous avez sûrement déjà fait, peut-être à l'école, le test de dépistage du daltonisme. Mais connaissez-vous bien cette anomalie qui modifie la perception des couleurs ? Voici 5 choses à savoir sur les origines de ce trouble et sur la vision des daltoniens.

1- C'est une anomalie génétique

Le daltonisme n'est pas à proprement parler une maladie ni un trouble visuel qu'il serait possible de rectifier avec des verres correcteurs.

Il s'agit d'une anomalie génétique héréditaire qui modifie la perception des couleurs.

Cette particularité dure tout au long de la vie, sans aggravation ni amélioration. Elle n'augmente pas le risque de développer un autre problème visuel et ne nécessite pas de surveillance particulière.

Le principal inconvénient pour les daltoniens est de ne pas pouvoir exercer certaines professions, faute de percevoir certaines couleurs.

2- Elle touche majoritairement les hommes

Cette anomalie génétique héréditaire est transmise par la mère à ses enfants.

Mais elle touche en majorité les hommes : on estime que le daltonisme concerne environ 8% des hommes et 0,5% des femmes, soit près de 300 millions de personnes dans le monde.

Cette disparité est due au mode de transmission de cette anomalie. Le "gène du daltonisme" est porté par le chromosome sexuel X et il est récessif. Cela signifie qu'il suffit de la présence d'un gène normal pour que l'anomalie ne s'exprime pas.

Chaque femme possédant deux chromosomes X, une personne de sexe féminin n'est daltonienne que si ses deux chromosomes, hérités de ses deux parents, portent le gène défectueux, ce qui est bien sûr très rare.

Au contraire, les hommes possèdent un seul chromosome X, hérité de leur mère. Il suffit donc que la mère transmette un gène anormal à son fils pour que celui-ci soit daltonien.

Pour les mêmes raisons, les hommes daltoniens ne transmettent jamais leur anomalie à leurs fils (puisqu'ils ne transmettent que le chromosome Y), tandis que les mères peuvent transmettre l'anomalie sans être elles-mêmes daltoniennes.

3- Le dépistage est très facile

Le daltonisme a été découvert en 1798 par le chimiste anglais John Dalton, d'où son nom ! C'est en observant un géranium à la lumière d'une chandelle, que John Dalton s'est rendu compte qu'il ne percevait pas correctement les couleurs.

Depuis qu'elle a été découverte, le dépistage de cette anomalie est très simple.

On l'effectue souvent dès la première visite médicale à l'école, à l'aide de planches représentant des chiffres ou des dessins formés de points colorés sur un fond d'une autre couleur.

Une personne normale percevra clairement le chiffre ou le dessin, tandis qu'un daltonien n'y parviendra pas. Un examen plus approfondi permet ensuite de préciser de quel type de daltonisme souffre la personne.

4- Il en existe des formes multiples

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, le daltonisme ne se réduit pas à la confusion entre le rouge et le vert, mais peut prendre des formes variées.

Chaque personne daltonienne a sa propre palette de couleurs, où les nuances manquantes sont remplacées par différentes teintes de gris.

Le terme anglais de "colorblind" ("aveugle des couleurs") est plus juste pour traduire cette difficulté à percevoir une multiplicité de couleurs.

A noter : la perception des couleurs par notre cerveau résulte des informations transmises par des cellules de la rétine appelées les cônes. On distingue ainsi des cônes "bleus", "rouges" et "verts".

Les personnes ayant une vision normale sont dites "trichromates normales" car elles possèdent les trois types de cônes et voient l'ensemble des couleurs.

Au contraire, chez les daltoniens, certains types de cônes ne fonctionnent pas (la plupart sont dichromates et ne possèdent que deux types de cônes, généralement les bleus et les verts).

5- Il existe depuis peu des lunettes pour les daltoniens

Aucun traitement ne permet actuellement de soigner le daltonisme.

En revanche, une société américaine appelée EnChroma a mis au point des lunettes pour les daltoniens afin de les aider à mieux percevoir les couleurs et à les distinguer les unes des autres.

Ces lunettes amélioreraient la vision pour presque toutes les formes de daltonisme (dans environ 80% des cas). Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur le sujet ci-contre.

Plus d'information :

Tag : daltonisme, daltonien, daltonisme définition, daltonisme transmission, daltonisme origine, daltonisme test, lunettes pour daltoniens, gène du daltonisme, perception des couleurs



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis