Épidémie De Covid-19 : Comment En Est-on Arrivé Au Reconfinement ?

Épidémie de Covid-19 : comment en est-on arrivé au reconfinement ?Image ©SJ Objio

C'était le pire des scénarios décrits par le Conseil scientifique au moment du déconfinement : une épidémie de Covid-19 de nouveau hors de contrôle, obligeant les autorités à imposer un reconfinement général. Depuis le vendredi 30 octobre à minuit, la France est soumise à un deuxième confinement pour 4 semaines renouvelables. Mais comment en est-on arrivé là ?

Des chiffres alarmants

La principale raison pour laquelle le gouvernement a décidé un reconfinement général de la population française est le nombre trop élevé de patients en réanimation.

Avec plus de 24.000 personnes hospitalisées pour Covid-19 au 1er novembre 2020, dont plus de 3500 en réanimation, la France enregistre à nouveau des chiffres similaires à ceux de fin mars 2020.

La vitesse actuelle de propagation du coronavirus rend bien réel le risque de saturation tant redouté par les hôpitaux et il faut attendre une quinzaine de jours pour évaluer l’efficacité des mesures prises par le gouvernement le 28 octobre dernier.

Raison n°1 : la vitesse de propagation du virus

Mais comment en est-on arrivé à une situation aussi inquiétante ? En fait, même les spécialistes ont été pris de court par la vitesse de propagation du virus.

Début juillet, le Conseil scientifique qui aide le gouvernement à prendre les décisions nécessaires jugeait très probable une deuxième vague "en octobre-novembre" car les virus respiratoires comme le coronavirus évoluent par vagues épidémiques.

Déjà à cette époque, certains épidémiologistes alertaient les autorités sur des signes inquiétants, qui montraient une reprise lente mais inexorable de l’épidémie. Mais leurs avertissements ont été jugés trop alarmistes, d’autant plus que la population n’était pas prête à accepter l’idée d’une deuxième vague.

Aujourd’hui, cette deuxième vague n’est donc pas une surprise. En revanche, de nombreux scientifiques se disent pris de court par la vitesse de propagation du virus.

Le 28 octobre 2020, lors de l’annonce du deuxième confinement, le Président de la République a d’ailleurs déclaré : "Le virus circule à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n'avaient pas anticipée. Le nombre de contaminations a doublé en moins de deux semaines. À la différence de la première vague, l'ensemble des régions se trouvent aujourd'hui au seuil d'alerte"

Raison n°2 : le facteur saisonnier

Ce qui étonne aussi les spécialistes, partout en Europe, c’est le facteur saisonnier plus important qu’ils ne l’avaient imaginé.

En se basant sur le modèle de la grippe qui revient chaque hiver, on aurait pu espérer que le coronavirus nous laisse un plus long répit… Mais en fait, les médecins ont constaté une augmentation très nette des transmissions fin septembre.

Cette période correspond à un moment où les températures ont chuté et où un épisode pluvieux a touché tout le pays. C’est à partir de ce moment-là que la reprise de l’épidémie de Covid-19 s’est accélérée.

Raison n°3 : le retour au travail

Et bien sûr, le mois de septembre correspond aussi à la rentrée et au retour au travail pour une majorité de Français.

Cela suppose de reprendre les transports en commun et de retourner travailler dans des lieux clos avec pour seul garde-fou contre le virus les gestes barrières.

À ce moment-là, l’abandon du télétravail généralisé a sans doute constitué une erreur dont nous payons le prix aujourd’hui.

Raison n°4 : une stratégie de traçage peu efficace

Enfin, la stratégie du gouvernement visant à tester, tracer et isoler les patients atteints de Covid-19 n’a pas été assez efficace.

Pour contrôler une épidémie, il faut être capable d’identifier l’ensemble des chaînes de contamination et de les casser afin de stopper la circulation du virus. Or, nous n’avons pas réussi à tester suffisamment et alerter assez tôt les personnes contagieuses pour qu’elles s’isolent.

Dans son allocution du 28 octobre, Emmanuel Macron a reconnu l'échec du système de traçage et de tests en déclarant : "Ce système n'est plus efficace, et d'ailleurs aucun pays européen ne le retient plus aujourd'hui"

Pourquoi ce reconfinement ?

Toutes les raisons énoncées ci-dessus expliquent pourquoi les mesures de confinement sont indispensables.

Tant que nous ne disposerons pas d’un vaccin contre le Covid-19, c’est la seule chose que nous pouvons faire pour arrêter la propagation du virus dans les phases de forte reprise épidémique.

Pour autant, les gestes barrières et le port du masque n’ont pas été inutiles, comme le prouve le taux de reproduction du virus.

Cet indicateur, qui mesure le nombre de personnes qu’un malade contamine, était aux environs de 3 au plus fort de la première vague. Il est à présent de moins de 1,5 en France, ce qui prouve l’utilité de ces mesures.

Plus d'information :

Tag : reconfinement, covid 19, coronavirus, reprise de l'épidémie, pourquoi le confinement, reconfinement france, covid 19 france, deuxième vague covid 19, deuxième vague coronavirus , virus, épidémie, vitesse, gouvernement, France, 28 octobre, coronavirus, réanimation, Conseil, traçage, vaccin, masque, Emmanuel Macron, épidémique, reproduction, Port, Télétravail, français, partir, Épisode, grippe, renouvelables, française, 1er novembre, Mars 2020, 30 octobre, saturation, redoute, épidémiologistes, Europe, utilité,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis