Robert Capa : Une Biographie

Robert Capa : une biographie

Photoreporter américain d'origine hongroise, Robert Capa a couvert les plus grands conflits de son époque et nous a laissé d’admirables images d'émotion, de drame ou de joie. Nous vous proposons de découvrir la biographie de cet immense photographe de guerre.

Présentation

Robert Capa, de son vrai nom Endre Friedmann, est né le 22 octobre 1913 à Budapest et décédé le 25 mai 1954 en Indochine.

Connu comme l’un des fondateurs de l'agence Magnum, il a publié de nombreuses photos dans le magazine Life qui le qualifia de "meilleur photographe de guerre du monde".

On lui doit d’admirables images des grands conflits de son époque : la guerre d'Espagne, la Seconde Guerre mondiale et la guerre d'Indochine.

Ses débuts de photoreporter

En 1931, âgé de seulement 17 ans, Endre Friedmann est contraint par le régime autoritaire de son pays de quitter sa ville natale pour s’exiler à Berlin en Allemagne.

Le jeune homme, qui se destine à une carrière de journaliste, s’inscrit à la Deutsche Hochschule für Politikest pour suivre des études de sciences politiques. Mais la récession économique l’oblige à abandonner ses études.

Il est alors embauché comme apprenti développeur à la Dephot une agence de photojournalisme de premier plan où il apprend les rudiments du tirage et du développement.

En 1932, il est envoyé à Copenhague pour photographier le révolutionnaire Trotski en exil.
Ce premier reportage témoigne déjà de l’intensité et de la proximité qui deviendront la marque de Robert Capa.

De Berlin à Paris

Triplement inquiété comme immigré, juif et gauchiste, il s'enfuit à Vienne puis à Paris en 1933. Il francise son prénom et se fait connaître sous le nom d’André Friedmann.

C’est dans les cafés de Montparnasse qu’il rencontre David seymour et Henri Cartier-Bresson, avec qui il fondera quelques années plus tard la coopérative photographique Magnum.

Il fait aussi la connaissance de Gerda Taro, sa compagne, avec laquelle il forgera en 1935 le personnage de Robert Capa. Ses photos se vendant très mal, il se choisit un pseudonyme chic et américain (s’inspirant vraisemblablement du nom du réalisateur Frank Capra).

La même année, il participe à la création de l'agence Alliance-Photo au côté de Pierre Boucher et Maria Eisner.

Sa carrière de photographe de guerre

C'est la guerre d'Espagne qui a fait connaître Robert Capa en tant que photoreporter.
En août 1936, Capa et Taro sont envoyés en Espagne par Lucien Vogel, le rédacteur en chef du magazine Vu pour couvrir le conflit.
Sur le front de Cordoue, Capa prend la photographie d’un milicien espagnol frappé par une balle, une image hautement controversée qui a fait le tour du monde.

Après avoir couvert le Tour de France de 1939, Capa poursuit sa carrière de reporter de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale. On lui doit notamment des images des opérations d'Afrique du Nord, de la libération de l'Italie et du Débarquement en Normandie.
Il a en effet été le premier photographe à débarquer avec les soldats du 116e à Omaha Beach et à saisir des images poignantes du jour J.

En 1954, il se porte volontaire pour couvrir la guerre d'Indochine pour le magazine Life.
Le 25 mai 1954, alors qu’il suit un convoi de soldats français, il trouve la mort en sautant sur une mine. Les Français lui ont décerné les honneurs militaires à Hanoï.

Plus d'information :

Tag : Robert Capa, biographie Robert Capa, photos Robert Capa, Gerda Taro, agence Magnum



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis