André Kertész : Un Photographe D'avant-garde

André Kertész : un photographe d'avant-garde

André Kertész est généralement reconnu comme l’un des photographes les plus influents du XXe siècle. Cet artiste qui n’a cessé d’expérimenter des techniques innovantes a été un pionnier dans son domaine et un modèle pour toute une génération.

Sa biographie

André Kertész (1894-1985) est un photographe américain d'origine hongroise.
Né à Budapest sous le nom d’Andor Kertész, il a commencé sa carrière dans la finance à la Bourse de Budapest, après avoir suivi des études à l’académie de commerce de la ville.

En 1913, il achète son premier appareil photo, un ICA, et commence à immortaliser les visages et les paysages qu'il croise. Durant la Première Guerre mondiale, il sert dans l’armée austro-hongroise et réalise de nombreuses images du conflit. Il publie alors ses premières photos dans un journal et gagne un concours, mais la plupart de ses négatifs sont détruits pendant la révolution hongroise de 1918.

Au lendemain de la guerre, il décide de devenir photographe et s’installe à Paris en 1923. Il y enseigne son savoir-faire à Man Ray et Brassaï et fréquente de nombreuses personnalités littéraires et artistiques, comme Mondrian, Marc Chagall et Colette.

En 1936, André Kertész part pour New York et collabore avec plusieurs magazines comme Vogue ou Vu. Il est naturalisé américain en 1944.
Lorsqu'il tombe malade en 1963, il cesse définitivement d'exercer son art dans un cadre professionnel. Il est mort à New York en 1985, à l’âge de 91 ans.

Un photographe avant-gardiste

André Kertész est notamment connu comme l'un des premiers à avoir utilisé un Leica 35 mm. Il a ainsi été un pionnier de la photographie petit format.

Son style avant-gardiste se caractérise également par des compositions et des angles de vue innovants, et par diverses expérimentations inédites : contrastes accentués, distorsion du sujet…

C’est en 1933 qu’il a réalisé sa série la plus célèbre : les Distorsions, des reflets de nus dans un miroir déformant.
Kertész n’a cessé d’être à la recherche des possibilités plastiques de la photographie, menant, peu de temps avant sa mort en 1985 des expérimentations sur le Polaroid.

Bien que parfois incompris, son style particulier a influencé toute une génération d’artistes comme Man Ray, Brassaï et Henri Cartier-Bresson.

Son oeuvre

De 1925 à 1935, André Kertész a travaillé pour divers magazines français. Il a réalisé ses premières expositions dès 1927.

En 1937, il réalise sa première exposition personnelle à New York, à la PM Gallery. Après son installation aux Etats-Unis, il collabore avec les magazines Harper’s Bazaar, Vogue, Town and Country, The American Magazine, House and Garden, Collier’s, Coronet et Look.

En 1964, une exposition individuelle au MoMA de New York relance sa carrière. Dès lors, il participe à de nombreuses expositions à New York, Tokyo, Stockholm, Budapest, Londres et Helsinki.

Il est honoré par l’American Society of Magazine Photographers (1965), la ville de New York (1976) et le gouvernement français qui le nomme Commandeur des Arts et des Lettres en 1976.

De nombreuses expositions lui ont été consacrées à travers le monde :
• au Centre Georges-Pompidou à Paris
• au musée Israël à Jérusalem (1980)
• à la Susan Harder Gallery de New York (1982)
• au National Museum of Photography de Bradford (1982).

En 1982, il a reçu à Paris le Grand Prix national de la photographie et l’année suivante, il a été décoré de la Légion d’honneur.
Son ouvrage Hologramme a reçu le Prix Nadar en 1988.

Plus d'information :

Tag : André Kertész, André Kertesz, biographie André Kertész, exposition André Kertész, photographe André Kertész, photos André Kertész



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis