Albert Renger-patzsch Ou La Beauté Du Réel

Albert Renger-Patzsch ou la beauté du réel

Connaissez-vous Albert Renger-Patzsch ? Ce photographe allemand, considéré comme le chef de file de la Nouvelle Objectivité, s'est efforcé tout au long de sa carrière de reproduire fidèlement la réalité. Pourtant, il se dégage de ses images quasi scientifiques une poésie inattendue. Nous vous proposons de découvrir le travail fascinant de ce photographe, auquel le musée du Jeu de Paume consacre actuellement une exposition.

Un photographe majeur du XXe siècle

Albert Renger-Patzsch (1897-1966) a été initié très tôt à la photographie par son père. Dès l'âge de 14 ans, il maîtrise les techniques de prise de vue et de développement.

Après son service militaire pendant la Grande Guerre, il commence à étudier la chimie au collège technique de Dresde, mais il interrompt rapidement ses études pour se consacrer à la photographie.

Il commence sa carrière en 1922 en tant que responsable des archives photographiques du musée Folkwang-Verlag à Hagen.

Il travaille ensuite pour une agence de photos à Berlin et publie son premier livre de photographies (Das Chorgestühl von Kappenberg) en 1925. Il ouvre alors un studio à Bad Harzburg comme photographe indépendant.

En 1928, il publie son plus célèbre ouvrage intitulé Le monde est beau.

En 1929, il s'installe à Essen où le musée Folkwang met à sa disposition un studio. Il se consacre à la photographie industrielle et publicitaire.

En 1944, une grande partie de ses archives est détruite par un bombardement. A la fin de la guerre, il se retire près de Wamel de Möhnesee et se consacre à la photographie naturelle.

Ce photographe hors norme est aujourd'hui considéré comme l'un des plus influents de l'histoire de la photographie du XXe siècle.

Un style très direct

Albert Renger-Patzsch est généralement considéré comme le chef de file du mouvement de la Nouvelle Objectivité.

Ce courant prônant l'objectivité s'efforce de décrire fidèlement le monde et ses objets, en se recentrant sur la fonction première de la photographie.

Dès les années 1920, Renger-Patzsch développe un style de prise de vue sans artifice, en opposition aux effets esthétisant du pictoralisme.

Il privilégie la précision du détail, sans apprêts ni retouches, structure clairement l'image grâce à la lumière et donne une vision directe de la réalité.

Il reproduit rigoureusement ce qu'il photographie, de façon presque scientifique, qu'il s'agisse de la nature, des monuments, des objets ou des structures industrielles.




Quel que soit son sujet, son but est toujours de représenter le monde tel qu'il est. Il adopte donc un style photographique direct, proche de la straight photography américaine.

La beauté inattendue du réel

Même si le travail d'Albert Renger-Patzsch ne se veut aucunement subjectif, il dévoile la beauté formelle et parfois inattendue de ces sujets, grâce à des cadrages précis, des gros plans ou des angles de vue singuliers.

Ses compositions sont à la fois très sobres et particulièrement somptueuses, même quand il photographie de simples récipients en verre de laboratoire :




Ce photographe concevait ce médium comme un moyen d'intensifier le réel déjà porteur de beauté.

Parmi ses sujets de prédilection figurent non pas les êtres en mouvement, mais les choses : l'architecture moderne, le monde industriel et ses objets.




Bien que ses sujets soient inanimés, il parvient à exprimer tout leur potentiel artistique en dégageant des structures et des motifs, comme sur la photo ci-dessous qui est celle d'un cactus !




Ses images poétiques, rythmiques et répétitives ont quelque chose de quasi abstrait et de fascinant.

Il aligne les objets (couteaux, verres, fers à repasser) ou se contente de saisir les alignements dans la nature, notamment ceux des arbres et des rochers qui sont ses sujets favoris au lendemain de la Seconde Guerre mondiale :




Pour découvrir les images sobres et élégantes de ce photographe, d'une simplicité et d'une clarté dignes d'illustrations scientifiques, nous vous conseillons de visiter la rétrospective "Les Choses" qui se tient au musée du Jeu de Paume à Paris jusqu'au 21 janvier 2018.

Plus d'information :

Tag : Albert Renger-Patzsch, albert renger patzsch, albert renger patzsch photos, albert renger patzsch biographie, albert renger patzsch exposition, albert renger patzsch jeu de paume, albert renger patzsch livre



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis