Les Pcb : Présentation, Usages Et Risques

Les PCB : présentation, usages et risques

Les PCB, qui ont été utilisés à partir des années 1930 dans les transformateurs électriques, les condensateurs et comme additifs dans de nombreux produits, sont aujourd’hui interdits en raison de leurs effets sur la santé et l’environnement. En France, un plan national prévoit l’élimination de ces polluants d’ici le 31 décembre 2010.

Présentation

Les polychlorobiphényles, plus connus sous l’abréviation PCB, sont une famille de Produits chimiques dérivés du biphényle. Ils sont souvent connus en France sous leur dénomination commerciale de pyralène, arochlor ou askarel.

Ce sont, plus précisément, des molécules de biphényle dans lesquelles 1 à 10 atomes de chlore remplacent les atomes d'hydrogène. Il existe ainsi 209 combinaisons possibles, selon la répartition des atomes de chlore sur la molécule de biphényle.

Selon leur teneur en chlore, les polychlorobiphényles se présentent comme des liquides plus ou moins visqueux ou résineux, insolubles dans l'eau, incolores ou jaunâtres, à forte odeur aromatique.

Histoire et usages des PCB

Les PCB ont été fabriqués industriellement à partir de 1930 et ont été massivement utilisés jusque dans les années 1970 comme lubrifiants, pour la fabrication des transformateurs électriques, condensateurs et sectionneurs de puissance, comme fluides caloporteurs ou comme isolateurs dans des environnements à très haute tension.

En effet, les polychlorobiphényles se caractérisent par une bonne stabilité chimique, une relative ininflammabilité (jusqu’à 1000 °C) et possèdent d’excellentes propriétés diélectriques (ils ne conduisent pas le courant électrique).

Avant l’arrêt de leur production dans les années 1980, on les a aussi employés dans les moteurs de pompe, les fours à micro-ondes ou comme additifs dans certains adhésifs, dans des peintures et dans des papiers autocopiants.

Risques pour la santé et l’environnement

L’utilisation des PCB est aujourd’hui interdite car ce sont des polluants ubiquitaires et persistants. Ce sont des substances très peu biodégradables qui persistent après rejet dans l’environnement et peuvent être transportées sur de grandes distances.
A noter : une étude datant de 2007 a révélé la pollution du Rhône, de la Seine, de la Loire, de l'Allier, du Rhin, de la Moselle et des canaux de l'Artois-Picardie par ces produits.

Ils font aussi partie des contaminants bioaccumulables qui s’accumulent dans la chaîne alimentaire (chez les poissons gras et leurs prédateurs) et se retrouvent dans certains tissus gras chez l'homme.
Or, les PCB sont des substances probablement cancérigènes pour l'homme dont les effets chroniques entraînent des dommages du foie, des troubles de la reproduction et de la croissance.

De plus, à partir de quelques centaines de degrés et en présence d’oxygène, la décomposition de ces substances peut dégager de composés à forte toxicité, les furanes et les dioxines (connues pour leurs effets cancérigènes).

La réglementation française

En Europe, l’utilisation des PCB dans les Encres d’imprimerie et les adhésifs a été interdite en
1979. La vente et l’acquisition de ces produits ou d’appareils en contenant ont été interdites en France par le décret du 2 février 1987.

Par ailleurs, le décret du 18 janvier 2001 (transposition de la directive européenne 96/59/CE du 16 septembre 1996 concernant l’élimination des PCB et des PCT) prévoit la réalisation d’un plan d’élimination avant le 31 décembre 2010. Vous trouverez plus de renseignements sur le site du Ministère de l’écologie ci-dessous.

Plus généralement, la production des polluants organiques persistants est interdite dans la Convention de Stockholm signée le 22 mai 2001 par 151 pays (le texte de la convention : http://www.pops.int/documents/convtext/convtext_fr.pdf).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.ecologie.gouv.fr/PCB,8846.html

Tag : PCB, polychlorobiphényles, définition PCB, pollution PCB, plan élimination PCB, législation PCB



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis