Le Bouturage : Guide Pratique

Le bouturage : guide pratique

Le bouturage est une méthode qui permet de multiplier des plantes à moindre coût, en prélevant et en replantant un fragment de la plante mère. Voici quelques conseils pratiques pour réussir vos boutures.

Présentation

Le bouturage est une forme de clonage. Cette technique consiste à faire pousser à partir d’un fragment de plante (un morceau de tige, de feuille ou même de racine) un nouvel individu qui possède le même code génétique que le plant mère.

Le fragment de plante à prélever et la période de prélèvement varient en fonction des espèces.
Les jardiniers distinguent ainsi plusieurs types de boutures.

Les différents types de boutures

Avant de vous initier à la technique du bouturage, sachez qu’il existe plusieurs types de boutures qui se pratiquent à différentes périodes de l’année :
• la bouture herbacée se pratique en fin d'été sur des plantes non ligneuses comme les géraniums et la glycine
• la bouture sur bois tendre se pratique pour les arbres sur les rameaux encore verts de l’année, en mai, juin ou juillet
• la bouture semi-aoûtée se pratique de mi-juillet à mi-septembre sur des pousses de l’année dont la base est dure (aoûtée) et la pointe tendre et encore en croissance (par exemple pour le laurier Rose et le lilas …)
• la bouture aoûtée se pratique en hiver ou au début du printemps sur des rameaux dormants dont le bois est dur
• la bouture à l’étouffée se pratique toute l’année en mettant la bouture sous cloche de verre ou enfermée dans un sac plastique transparent
• la bouture de feuille se pratique avec une feuille de certaines espèces comme le bégonia ou le kalanchoé

Méthode de bouturage

En règle générale, la méthode de bouturage est la suivante.

1) Sélectionnez un fragment de jeune rameau ligneux ou herbacé d'au moins 10 à 15 cm de long comportant au moins 3 nœuds.

2) Coupez ce rameau en biseau avec un sécateur bien propre et bien aiguisé juste sous un nœud ou avec un talon. Nettoyez préalablement le sécateur avec de l’alcool à 70°.

3) Otez les feuilles du rameau à l'exception de 2 ou 3 feuilles au sommet. Pour les plantes à grandes feuilles comme le rhododendron, coupez chaque feuille en deux pour limiter l'évaporation.

4) Replantez le rameau par le côté coupé dans un substrat (terre, terreau pour semis ou simple récipient rempli d'eau). De nombreuses plantes comme les ficus, le papyrus et le laurier Rose se bouturent dans l’eau.

5) Placez la bouture dans un environnement lumineux (mais en évitant le plein soleil), chaud (plus de 15°C), humide et à l'abri du vent. Patientez un mois à deux mois pour que la bouture prenne.

Conseils pratiques

Il est recommandé de réaliser au moins une dizaine de boutures pour une même plante afin de multiplier les chances de réussite.

Pour augmenter les chances de réussite, on peut aussi utiliser une hormone de bouturage, qui stimule l'apparition de racines sur les tiges. Trempez la base de votre bouture dans la poudre ou le gel sur environ 2 cm. Tapotez la tige pour enlever l'excès de produit.
A noter : une hormone de bouturage est indispensable pour certaines espèces à bois dur qui sont difficiles à bouturer, comme le magnolia et le camélia.

Pour réussir des boutures en eau, placez un morceau de charbon de bois dans le pot afin que l'eau dans laquelle vous avez placé vos boutures reste claire.

Arrosez souvent les premiers jours après le repiquage et placez vos boutures dans un local tempéré (entre 15 et 20 °C). Si des fleurs venaient à apparaître sur les jeunes rameaux bouturés, supprimez-les systématiquement pour favoriser l’enracinement

Plus d'information :

Tag : bouturage, technique bouturage, méthode bouturage, conseils bouturage, bouture, boutures, faire des boutures, hormone bouturage



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis