Alcool : Des Recommandations à La Baisse

Alcool : des recommandations à la baisse

Combien de verres d'alcool peut-on boire sans mettre sa santé en danger ? Vous aviez peut-être entendu 2 verres par jour pour les hommes et un verre pour les femmes... Mais les autorités de santé ont revu leurs recommandations officielles à la baisse. Explications.

L'alcool à l'origine de 41.000 décès par an

Selon un bulletin épidémiologique paru en février 2019, l'alcool serait responsable de 41.000 décès par an en France.

Il a été à l'origine de 30.000 décès annuels chez les hommes et 11.000 chez les femmes en 2015.

Il a représenté 7% de la mortalité en France cette année-là. C'est la deuxième cause de "mortalité évitable".

Comme les chiffres ci-dessus le montrent, les trois quarts des victimes étaient des hommes. La plupart étaient des gros buveurs, mais pas tous !

1% des décès attribuables à l'alcool (hors accidents et suicides) sont survenus malgré une consommation modérée d'un ou deux verres de vin par jour.

Des risques avérés pour la santé

Outre les accidents de voiture qu'il favorise, l'alcool augmente les risques cardio-vasculaires ainsi que les risques de développer certains cancers.

Selon l'étude que nous évoquions ci-dessus, parmi les 41.000 victimes de l'alcool en 2015 :
=> 16.000 ont succombé à un cancer
=> 9.900 à une maladie cardiovasculaire comme un infarctus
=> 6.800 à une maladie digestive
=> 5.400 à un accident ou à un suicide
=> plus de 3.000 à une maladie mentale.

La conduite en état d'ivresse serait responsable d'un tiers des morts sur la route.

À moyen ou long terme, l'alcool est impliqué dans les cancers de la bouche, de la gorge, de l'œsophage, de l'intestin et du foie. Ainsi 1 décès par cancer sur 9 est lié à l'alcool chaque année en France.

Des recommandations revues à la baisse

Les plus récentes études indiquent que c'est l'alcool qui est dangereux pour la santé et pas seulement l'abus ou la dépendance comme on le croit souvent.

En d'autres termes, boire de l'alcool quotidiennement, même en petites quantités, n'est pas sans risque pour la santé.

Au vu de ces risques, les autorités de santé souhaitent donc inciter les Français non seulement à modérer leur consommation mais aussi et surtout à renoncer à une consommation quotidienne.

Le nouveau message à retenir est le suivant : pas plus de deux verres par jour et pas tous les jours !

Le vin est une boisson alcoolisée comme les autres

Dans notre pays où cette tradition est bien ancrée, on entend parfois dire que "le vin n'est pas un alcool comme les autres".

On trouve pourtant la même molécule dans le vin que dans n'importe quelle boisson alcoolisée.

Malgré leur attachement à leur verre de vin quotidien, les Français devraient donc y renoncer pour préserver leur santé.

Les Français ont du mal à changer leurs habitudes

Mais il est difficile de faire changer les habitudes : alors que la politique de lutte contre le tabagisme commence à porter ses fruits, la consommation d'alcool, elle, ne recule pas dans notre pays.

En 2017, les Français de plus de 15 ans buvaient en moyenne 11,7 litres d'alcool pur par an, soit autant qu'en 2013.

Toujours en 2017 :
=> neuf Français sur dix ont bu de l'alcool au moins une fois dans l'année
=> 21% se sont enivrés au moins une fois dans l'année
=> 10% en ont consommé tous les jours.

Les études révèlent aussi des différences de consommation selon l'âge des sondés :
=> plus on est âgé, plus on boit régulièrement mais modérément
=> plus on est jeune, plus la consommation est ponctuelle et excessive.

On peut toutefois conclure sur une note positive : le binge drinking a cessé de progresser depuis 2014.

Cette expression désigne des beuveries auxquelles se livrent certains jeunes gens dans le but de s'enivrer rapidement.

Plus d'information :

Tag : alcool, combien d'alcool par jour, combien de verres par jour, combien de verres d'alcool, combien d'alcool peut on boire, alcool et santé, combien d'alcool peut on boire par jour, alcool est cancer , alcool, Santé, français, Vin, France, boisson alcoolisée, cancer, 2017, 2015, tabagisme, molécule, 2013, binge drinking, dépendance, foie, intestin, œsophage, bouche, verre, épidémiologique, mortalité, maladie cardiovasculaire, infarctus, Maladie, suicide, maladie mentale, ivresse, 2014,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis