L'aide à La Mobilité Internationale : Guide Pratique

L'aide à la mobilité internationale : guide pratique

Les étudiants qui doivent poursuivre une partie de leurs études à l'étranger peuvent bénéficier de l'aide à la mobilité internationale du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Voici les modalités et les conditions d'attribution de cette aide.

De quoi s'agit-il ?

L'aide à la mobilité internationale du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche est une aide complémentaire à la bourse sur critères sociaux pour les étudiants qui en sont bénéficiaires.

Elle est versée sous forme de mensualités pendant l'année universitaire, pour financer un séjour à l'étranger d'une durée de 2 à 9 mois.

Ce séjour à l'étranger doit être motivé par une formation ou un stage s'inscrivant dans le cursus d'études du bénéficiaire :
- formation supérieure à l'étranger, par exemple dans le cadre d'un programme d'échanges
- stage international.

Pour l'année universitaire 2014-2015, le montant de cette aide à la mobilité est de 400€ par mois.

Pour qui ?

Pour bénéficier de cette aide à la mobilité internationale, l'étudiant qui souhaite suivre une formation supérieure à l'étranger ou effectuer un stage international doit remplir les conditions suivantes :
- être éligible à une bourse sur critères sociaux ou bénéficiaire d'une aide d'urgence annuelle
- préparer un diplôme national relevant de la compétence du ministère de l'Enseignement supérieur.

A noter : cette aide fait l'objet d'un contingent annuel ; les étudiants qui en bénéficient sont sélectionnés par l'établissement d'enseignement supérieur dont ils dépendent.
C'est l'établissement d'enseignement et non le CROUS qui se charge du versement de cette aide.

Quelles conditions ?

L'attribution de l'aide à la mobilité internationale est aussi conditionnée à la durée du séjour effectué. Le séjour à l'étranger aidé ne peut avoir une durée inférieure à 2 mois et supérieure à 9 mois consécutifs.

A noter : au cours de l'ensemble de ses études supérieures, un étudiant ne peut pas bénéficier d'une aide à la mobilité cumulée de plus de 9 mois.

Par ailleurs, l'assiduité aux cours prévus dans le projet de l'étudiant est exigée. Un contrôle est systématiquement opéré par le chef de l'établissement d'origine. En cas de manquement constaté, l'établissement met immédiatement fin au versement de l'aide.

Quelles démarches ?

L'étudiant doit retirer un dossier de demande auprès du service des relations internationales de son établissement. C'est ce service qui assure le paiement de l'aide à la mobilité internationale.

Il doit ensuite y rapporter ce dossier dûment complété et accompagné d'un projet de séjour d'études ou de stage à l'étranger.

Il est conseillé aux étudiants de se renseigner, suffisamment tôt avant leur départ, sur les délais nécessaires à l'instruction des dossiers.

Bon à savoir

L'aide à la mobilité internationale est cumulable avec une aide au mérite ; elle ne doit pas être confondue avec d'autres aides à la mobilité : bourses régionales, bourses spécifiques pour étudier en Europe et aide à la mobilité internationale du ministère de la Culture.

Cette dernière aide s'adresse aux étudiants effectuant un séjour à l'étranger dans le cadre d'un cursus en architecture.

Son montant est également fixé à 400€ pour les étudiants boursiers, mais pour une période limitée à 6 mois pendant toute la durée de leur scolarité.

Plus d'information :

Tag : aide à la mobilité internationale, aide mobilité internationale, aide mobilité internationale étudiants, aide mobilité internationale crous, bourses mobilité internationale, mobilité internationale étudiants



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis