Les Filières Scientifiques : Pour Les Filles Aussi

Les filières scientifiques : pour les filles aussi

On pourrait croire ces vieux préjugés révolus. Et pourtant, les filles sont toujours moins nombreuses que les garçons à s'orienter vers les filières scientifiques ou techniques. Les statistiques le confirment, mais rien ne justifie cette disparité.

Trop de disparités subsistent

Les établissements scolaires sont devenus mixtes dans les années 1970, mais l'égalité entre filles et garçons est loin d'être un fait acquis. Des disparités subsistent en particulier dans les parcours scolaires et les choix d'orientation.

Dans l'enseignement général et technologique, les filles renonçent plus facilement aux filières scientifiques et techniques. Elles ne représentent que 34% des effectifs et quand elles s'y engagent, elles choisissent aussi des options différentes des garçons (par exemple l'agro-alimentaire et la chimie plutôt que l'automatique et l'électricité...).

Dans les classes préparatoires aux grandes écoles, 74% des élèves des filières littéraires sont des filles, contre 30% des élèves des filières scientifiques. Les jeunes femmes hésitent également à intégrer une école d'ingénieur et seuls 28% des diplômes d'ingénieurs sont délivrés à des femmes.

Halte aux stéréotypes !

Si certaines filières scientifiques et techniques restent l'apanage des garçons, c'est avant tout à cause de stéréotypes solidement ancrés chez les étudiants.

Filles et garçons continuent à se conformer au "rôle" qui leur est implicitement assigné. Ainsi, même dans les filières scientifiques, les filles s'orientent plus volontiers vers le domaine médical ou paramédical, qui correspond à un autre stéréotype, celui de la "femme qui soigne".

Ces choix d'orientation s'expliquent par plusieurs facteurs :
- les représentations que les étudiants ont des métiers scientifiques et techniques
- leur sentiment de compétence dans tel ou tel domaine (les mathématiques notamment)
- l'influence des parents et des professeurs

De nouveaux modèles à suivre

Dans les faits, les filles sont aussi capables de réussir dans les filières scientifiques que les garçons. En 2011, 32% d'entre elles ont obtenu la mention bien ou très bien au bac S, contre 26% des garçons.

Mais leurs choix d'orientation ont des conséquences sur leur insertion dans le monde du travail, les privant de filières qui embauchent (entre 2008 et 2012, les créations d'emplois dans les sciences et technologies ont progressé de 10%). C'est pourquoi l'Education nationale souhaite favoriser la mixité dans ces filières scientifiques et techniques.

Pour y parvenir, il faudra bousculer les stéréotypes et proposer aux filles de nouveaux modèles comme Maryam Mirzakhani, première femme à avoir remporté la médaille Fields en 2014 ! C'est ce que propose aussi la nouvelle campagne de la Fondation L'Oréal (lien ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : http://discov-her.com/fr

Tag : filières scientifiques, filières scientifiques filles, filières technologiques filles, orientation, orientation fille, mixité scolaire, mixité des formations, égalité filles garçons



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis