Fête Le Mur : Du Tennis Contre L'exclusion

Fête le Mur : du tennis contre l'exclusion

Yannick Noah est l'une des personnalités préférées des Français. Vous connaissez bien sûr le champion de tennis et l'artiste, mais saviez-vous qu'il est aussi un homme engagé qui a fondé deux associations en faveur des enfants ? L'une d'elles, baptisée Fête le Mur, initie les enfants des quartiers défavorisés au tennis : une manière de lutter contre l'exclusion et de susciter des vocations.

Du tennis dans les quartiers

Le tennis n'est pas le sport auquel on penserait en premier pour ses enfants quand on habite dans un quartier dit "sensible".

Et pourtant, grâce à l'association Fête le Mur fondée par Yannick Noah il y a plus de 20 ans, apprendre à jouer au tennis ne coûte que 20€ par an.

Cette belle initiative permet aux enfants des cités de pratiquer le tennis dans leur quartier tout en étant encadrés par des professionnels.

Mais avec son association, qui bénéficie du soutien de la Fédération française de tennis, Yannick Noah ne se contente pas de démocratiser son sport.

Le vainqueur de Roland Garros veut surtout aider les jeunes issus de quartiers difficiles à s'épanouir et à réaliser leurs rêves.

Des rencontres déterminantes

Quand Yannick Noah a créé l'association Fête le Mur en 1996, il a pensé à une rencontre qui a changé sa vie.

En effet, le vainqueur de Roland Garros n'a jamais oublié sa rencontre avec Arthur Ashe (le premier champion noir de l'histoire du tennis) quand il était enfant.

En 1971, Arthur Ashe effectue une tournée de promotion en Afrique. Au Cameroun, il repère le jeune Yannick alors âgé de 11 ans.

Il lui donne sa raquette et alerte la Fédération Française de Tennis. Commence alors pour Yannick une nouvelle vie en France et une carrière de champion.

Cette rencontre a été déterminante pour Yannick Noah et lui a permis de vivre son rêve.

Aujourd'hui, c'est ce que le fondateur de "Fête le Mur" souhaite faire pour d'autres enfants.

Dans les quartiers où son association est présente, il vient jouer au tennis mais aussi et surtout échanger avec les enfants des poignées de main, des regards et des encouragements.

Il leur offre une rencontre inoubliable comme celle qu'il a lui-même vécu au même âge pour leur donner l'envie, allumer leur rêve, les aider à grandir et à sortir de leur quartier.

Vingt ans de lutte contre l'exclusion

Cela fait plus de vingt ans que Yannick Noah et son association Fête le Mur travaillent dans les quartiers défavorisés, en région parisienne, mais aussi à Aix-en-Provence, Nice ou en région lyonnaise.

Aujourd'hui, l'association est présente dans 31 villes de France et oeuvre en partenariat avec des clubs de tennis.

Les enfants des quartiers y apprennent bien plus que le tennis et les coups gagnants car l'association veut surtout leur donner confiance en eux-mêmes.

Les objectifs poursuivis sont multiples, à commencer par promouvoir le sport et la mixité sur les courts...

Mais l'un des principaux buts est de donner à ces enfants les moyens de faire ce qu'ils ont envie de faire.

"Fête le Mur" offre à tous l'opportunité de pratiquer le tennis, ce qui suscite parfois des vocations : l'association détecte et forme des graines de champions mais aussi de futurs entraîneurs et arbitres.

Elle aide les joueurs les plus prometteurs à faire du sport en compétition et propose des formations d'arbitrage.

En plus de 20 ans, 30.000 enfants ont bénéficié des actions de l'association un peu partout en France.

Plus d'information :

Visitez le site : http://fetelemur.com/

Tag : Fête le Mur, fete le mur, fete le mur association, fete le mur tennis, yannick noah, association yannick noah, fete le mur asso



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis