Systèmes D’echanges Locaux : Une Solidarité Conviviale

Systèmes d’Echanges Locaux : une solidarité conviviale

Près de <b>500 SEL</b> existent aujourd’hui en France. Ces associations à but non lucratif ont pour principe <b>l’échange de biens et de services</b> entre les adhérents. Une autre manière de consommer dans un monde où l’argent est roi.

Qu’est-ce qu’un SEL ?

Un SEL est une association locale constituée de personnes qui mettent leurs compétences à la disponibilité des autres membres. Besoin d’un cours particulier en mathématiques, d’une aide informatique, d’une tondeuse ou d’un bricoleur pour monter un meuble ?

Le système des SEL permet de s’entraider gratuitement les uns les autres, chacun ayant un savoir-faire ou bien à partager ou prêter. Chaque échange vaut un certain montant de l’unité d’échange choisit par le SEL (grains ou autres). Par exemple, un cours de maths d’une heure peut valoir 60 grains et le prêt d’une tondeuse 20 grains.

La proximité géographique des membres de SEL permet à ces derniers de se rencontrer lors de réunions ou d’activités organisées par l’association pour un moment de convivialité.

Les origines du SEL

Avant le 19e siècle, les monnaies locales étaient très répandues et permettaient aux villes et aux régions de maintenir leur cohésion et leur sécurité économique.

De nombreux systèmes d’échanges perdurent aujourd’hui comme le troc ou le coups de main. Le principe du SEL en découle.

Dans les années 1970, au Canada, les premiers SEL ou Local Exchange Trading System (LETS) apparaissent avant de se propager en Australie et en Angleterre.

En France, le Comité de SEL’idaire, association de promotion des SEL, naît en septembre 1994, en Ariège. Les SEL se propage à toute la France : en 1997, on compte 200 SEL, plus de 300 en 2008 et 489 aujourd’hui.

Comment adhérer aux SEL?

Pour devenir membre d’un SEL, rendez-vous dans l’association la plus proche de chez vous. Pour trouver l’adresse du SEL de votre ville, rendez-vous sur l’annuaire des SEL sur selidaire.org.

Une fois l’équipe rencontrée, vous remplirez une feuille d’adhésion, prendrez connaissance du règlement intérieur de l’association et paierez votre cotisation annuelle –le tarif reste au choix de l’association mais ne devrait pas dépasser 15 euros.

En échange, vous recevrez une « feuille de richesse » ou un carnet où seront consignés tous vos échanges.

Comment fonctionne les SEL ?

Une fois inscrit, le nouveau membre fait savoir les services qu’il peut rendre ou les biens qu’il peut prêter (offres) et ce dont il a besoin (demandes). Les offres et demandes de chaque membres sont recensées dans le catalogue du SEL.

Si un membre est intéressé par une offre, il contact l’offreur. Avant d’échanger, il est important de définir les conditions de l’échange.

Une fois l’échange effectué, chacun note sur la feuille de richesse ou le carnet de l’autre la date, la nature de l’échange et sa valeur en unité du SEL.

Une autre manière de consommer

A la place de l’argent (euros, dollars), c’est une unité de valeur choisie par l’association qui permet les échanges entre les membres.

Mieux que le l’argent car un compte SEL peut être dans le négatif –avec des limites et mieux que le troc car on peut échanger des biens et services de différentes valeurs avec un maximum de personnes de façon illimitée.

Les SEL permettent de consommer autrement, d’une manière :

- plus équitable : il n’est pas nécessaire d’être riche pour recevoir un service,
- plus convivial : les SEL permettent aux membres de se rencontrer, de partager des savoirs et des compétences. Des liens se créer et permettent de créer une relation de confiance entre les adhérents.
- plus durable : les objets devenus inutiles à certains membres sont échangés et ont une seconde vie.

Comment créer un SEL ?

Avant de vouloir créer un SEL, il est utile de vérifier s’il n’en existe pas déjà un dans votre ville afin d’éviter les doublons et de disperser les adhérents.

Si non, une équipe de 4 à 5 personnes est nécessaire pour débuter toute activité. Il vous faudra ensuite organiser une réunion publique, dont vous aurez fait la promotion auparavant (journaux, affiches), afin de recruter un maximum d’adhérents et commencer l’activité du SEL.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.selidaire.org/spip/

Tag : SEL, S.E.L, Système d’Echange Locaux, SEL consommer autrement, SEL consommation alternative, SEL offres et demandes, SEL’idaire, SEL grain, LETS, Local Exchange Trading System



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis