L'automédication : Les Précautions à Prendre

L'automédication : les précautions à prendre

L’automédication, qui consiste à prendre un traitement sans consulter de médecin, est une pratique très courante. Selon un sondage Sofres, 85% des Français ont déjà eu recours à un médicament sans avis médical. Même si se soigner tout seul peut sembler pratique, ce n’est pas toujours efficace et ça peut même être dangereux. Voici quelques précautions à prendre avant de réutiliser un médicament.

Se renseigner d'abord

L'automédication n’est pas sans risques dans la mesure où tout médicament contient des principes actifs et peut s’avérer toxique.

C’est pourquoi il faut toujours :
lire la notice pour connaître les éventuels effets secondaires et contre-indications du médicament
demander conseil à votre pharmacien si vous êtes allergique ou si vous suivez un autre traitement

A noter : l’automédication ne doit pas être utilisée pour les nouveaux-nés, ainsi que pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

Ne pas y recourir à long terme

Un traitement pris sans avis médical ne doit pas être poursuivi plus de 5 jours.

Si votre état ne s’améliore pas au bout de ce délai ou si vous souffrez de douleurs chroniques, vous devez consulter un médecin.

En effet, l’automédication à long terme peut être dangereuse. Par exemple, l’abus d’aspirine ou de paracétamol pour soulager la migraine vous expose à des troubles digestifs et hépatiques.

Conserver les emballages

Attention : l’automédication est d’autant plus risquée si vous avez l’habitude de jeter les emballages de vos médicaments.

Il est essentiel de conserver l’emballage car il vous fournit des indications précieuses :
• le nom de la molécule
• la teneur en principe actif du médicament
• la date de péremption.

De plus, pour que les médicaments conservent leur efficacité, il faut les conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité qui altèrent leurs principes actifs.

Bien remplir son armoire à pharmacie

Plutôt que de conserver des substances diverses destinées à l’automédication, il est préférable de bien garnir et ranger son armoire à pharmacie !

Celle-ci doit notamment contenir du petit matériel d’urgence qui vous permettra de faire face aux petits maux du quotidien : des compresses stériles, du sparadrap, une bande Velpeau, du tulle gras pour les brûlures, des ciseaux, un thermomètre, un antiseptique et une pommade anti-coups (à l’arnica, par exemple).

Quant aux médicaments à garder chez soi, ils peuvent se limiter à du paracétamol, un anti-diarrhéique et un anti-allergique, et doivent naturellement être rangés hors de portée des enfants.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.automedication.fr/

Tag : automédication, risques automédication, risques médicaments, armoire à pharmacie



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis