Street Art : La Vente Aux Enchères De La Maison Artcurial Bat Des Records

Street art : La vente aux enchères de la maison Artcurial bat des records

La maison Artcurial organisait, mardi, une vente aux enchères à Paris comprenant 300 lots des plus grands noms du <b>Street art</b>. Très attendus par les investisseurs du genre, <b>la Rolls-Royce d'Eric Cantona</b>, taguée en novembre dernier par le graffeur américain JonOne ou encore le portrait d'un policier "acidulé", made in <b>Banksy</b>. Évaluée à un million d'euros, la collection comprenant techniques au pochoir, collages et graffitis a rapporté plus de 1.2 millions d'euros aux experts de la discipline.

La Rolls-Royce personnalisée d'Eric Cantona vendue pour 125 000 euros

So Chic, so hype ! "Je veux donner une vraie valeur à cette voiture", déclarait JonOne lors de sa performance sur le plateau de Michel Denisot. "Pour une fois, je vais faire quelque chose de bien pour les autres, je ne veux plus penser uniquement à ma petite personne", poursuivait-il, en plein élan de création.

Entre rébellion, bling bling et bobo attitude, ni Eric Cantona, ni JonOne, valeur sûre du tag made in USA, n'ignorent les plus défavorisés. Mis en vente à 20 000 euros, le modèle Corniche 1984 (bleu old school) de l'ancien footballeur est finalement adjugé à un collectionneur français pour 125 000 euros.

"J'ai décidé de l'offrir parce qu'une Rolls est le symbole de l’extrême richesse. Sa customisation par un artiste de la rue confère à l'œuvre et au geste une "vraie" valeur", expliquait Eric Cantona sur le plateau de Michel Denisot. L’intégralité de la recette a immédiatement été reversée à la Fondation Abbé Pierre.

Vivement engagé dans la lutte aux côtés des sans-abris depuis de nombreuses années, Eric Cantona continue de tenir ses promesses et de multiplier les actions sociales en prenant soin des plus démunis.


©JonOne

La Rolls-Royce d'Eric Cantona customisée "en live" par le graffeur américain JonOne sur le plateau du Grand Journal (Canal +), en novembre dernier, vendue 125 000 euros au profit de la Fondation Abbé Pierre.Photo : JonOne

Légendes urbaines et rentabilité

Spécialiste des paradoxes visuels entre violence et poésie urbaine, Banksy compte parmi les tageurs fantômes les plus adulés de sa génération. L'artiste enregistre également un record non négligeable. Son portrait humoristique d'un policier armé, représenté par un visage de smiley, a été adjugé au prix de 123 000 euros.

Envolée des prix remarquée pour l'artiste Invader qui continue sa fulgurante ascension entamée depuis trois ans, Alien parmi les aliens, Invader est célèbre pour ses petits personnages pixélisés, inspirés du jeu vidéo "Space Invaders", apparents sur les murs de toutes les villes du monde. Sans forcer l'appel au vandalisme, l'une de ses étranges bébêtes a été vendue, hier, pour la modique somme de 25 000 euros.

A noter également la présence des œuvres de Keith Haring, Sonic, Nasty, Futura 2000, JR ou encore Jef, remarqué pour ses représentations de Jean-Michel Basquiat et d'Andy Wharol, réalisées grâce une technique mixte, mélange de pochoir, de peinture, d'aérosol, et d'acrylique sur carton.


©Yaz : Lot n°225 de la vente aux enchères Artcurial à Paris. Série " Icon Jordan" réalisée par Yaz. Sculpture en bronze à patine dorée, signée, titrée et numérotée par l'artiste. La Air Jordan est le modèle de basket avec lequel Michael Jordan à remporté son premier titre NBA.



Street art, une petite entreprise qui ne connait pas la crise

Depuis les années 1990, l'art urbain connait un succès alternatif et populaire international. Le Street art s'envisage désormais comme une discipline artistique à part entière. Autrement dit, il ne se compare à aucune autre catégorie de création, pas même à l'art contemporain.

Plus abordable que les œuvres traditionnelles, les tarifs d'acquisition varient entre 400 et 50 000 euros, à quelques exceptions près. Libre, ingénieux, impulsif, anarchiste ou poétique, le Street art se pratique principalement entre bitume et macadam.

Les interventions gratuites, parfois spectaculaires d'artistes singuliers, rebelles ou d'anonymes ont progressivement été récupérées par le marché de l'art.




Plus d'information :

Tag : street art, vente aux enchères, eric cantona, banksy, JonOne, Art Toy, Keith , euros, Eric Cantona, Street Art, Artcurial, vente aux enchères, plateau, Rolls-Royce, Invader, Michel Denisot, pochoir, Banksy, américain, graffeur, Paris, Lot, carton, acrylique, aérosol, peinture, Jean-Michel Basquiat, Sonic, Keith Haring, bronze, air jordan, basket, bitume, anarchiste, art contemporain, macadam, marché de l'art, international, art urbain, années 1990, Michael Jordan, Space Invaders, jeu vidéo, aliens, 1984, Corniche, bobo, bling bling, chic, graffitis, collages, taguée, old school, footballeur, français, alien, smiley,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis