Le Disque Vinyle Fait Son Come-back

Le disque vinyle fait son come-back

Délaissé et jugé obsolète à la fin des années 1980, le disque vinyle prend aujourd'hui sa revanche. Les nostalgiques vont pouvoir retrouver le doux crissement du diamant sur les sillons, car cet objet vintage est plus que jamais à la mode. Les ventes de vinyles sont même les seules à augmenter sur le marché physique de la musique. Décryptage d'une tendance qui est partie pour durer.

Un retour retentissant

C'est en 1946 que le vinyle est devenu le matériau favori des fabricants de disques. Dès lors, ce support a dominé le marché de la musique, d'abord aux Etats-Unis, puis en France dans les années 1950 grâce à Eddie Barclay.

L'âge d'or du disque vinyle a duré jusqu'aux années 1980 et à l'avènement du CD ou disque compact, commercialisé à partir de 1982.

Ce nouveau support arrive en France en 1983 et marque le passage de l'industrie musicale dans l'ère du numérique. Capables de stocker plus d'une heure de musique, les Cds détrônent les vinyles dans les magasins à partir de 1988.

Les années 1990 sonnent le glas des disques vinyles, qui continuent à exister de façon marginale tandis que les CD sont en plein essor.

Pendant plus de dix ans, les 33 tours vont constituer un marché de niche pour les mélomanes et les inconditionnels des microsillons.



Copyright : Tomasz Sienicki

Pourtant, le vinyle n'est pas mort pour autant et réapparaît chez les disquaires indépendants dans les années 2000.

On doit ce retour en grâce aux professionnels de la musique et notamment aux DJ qui cherchent l'inspiration avec ce support vintage.

En dix ans, les ventes de 33 tours ont à nouveau décollé pour atteindre plus d'un million de vinyles vendus au Royaume-Uni en 2014 ! Et le phénomène ne se limite pas à ce pays...

Une tendance durable

Le retour du disque vinyle serait-il un simple effet de mode ? Pas du tout !

Sur un marché de la musique de plus en plus dématérialisé, la bonne vieille galette noire n'en finit pas de progresser alors même que les ventes de CD reculent.

En France, on a constaté un doublement des ventes de vinyles depuis 2012, voire plus...

Même si, en volume, les 33, 45 et 78 tours ne représentent que 2,3% des ventes physiques en France, la tendance est bien réelle et semble partie pour durer, chez nous comme au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

"Le vinyle représentait à peine 30% du chiffre d'affaires des disquaires en 2009, aujourd'hui le pourcentage tourne entre 70% et 80% ! On voit la même chose à Los Angeles", souligne David Godevais, directeur du Club action des labels indépendants français (Calif), organisateur du Disquaire Day (plus connu à l'international sous le nom de Record Store Day).

Les raisons du succès

Comment expliquer l'engouement du grand public pour le disque vinyle ? Etonnament, les acheteurs ne sont pas des nostalgiques des années 1970 mais plutôt de nouvelles générations qui n'ont pas connu ce support dans leur jeunesse...

Trois raisons peuvent expliquer ce "come-back" retentissant :
1- c'est un objet collector : à la différence du CD, le vinyle est un bel objet que l'on peut garder et collectionner. Alors que le MP3 est virtuel, le disque noir est un objet qui résiste au temps, qui ne peut pas être reproduit facilement et qui, en prime, s'habille d'une belle pochette.



Copyright : Ronald Saunders

2- c'est un son plus chaleureux : pour d'autres, le choix du vinyle est une affaire de goût. Ils affirment préférer la qualité sonore unique de ce support, bien meilleure que le son compressé du numérique. Et si le son présente quelques défauts, tant mieux ! Ils apprécient son côté authentique et chaleureux.



Copyright : Tarje Sælen Lavik

3- c'est une nouvelle façon d'écouter la musique : les acheteurs de vinyles sont essentiellement des 18-35 ans, qui découvrent ainsi une autre façon d'écouter et d'apprécier la musique. Non seulement c'est branché d'acheter des vinyles comme les puristes, mais surtout cela permet de prendre son temps.

Contrairement à l'iPod ou à l'ordinateur qui permet de zapper de façon très rapide d'un titre à un autre, sur une platine on ne soulève pas le diamant toutes les 2 secondes et donc on redécouvre une écoute attentive de la musique.

Une aubaine pour les artistes

De plus en plus d'artistes et de petits labels profitent de cette tendance pour se faire connaître.

A l'heure de la dématérialisation à tout-va, le disque vinyle est un symbole de résistance à une modernité parfois privée d'âme.

Vintage, précieux, transgressif ce bel objet de collection séduit les chineurs comme les hipsters !

Pour faire un jeu de mot, on peut affirmer sans se tromper que le vinyle est reparti pour un tour ;-)



Copyright : Tomasz Sienicki

Si vous aussi, vous êtes un inconditionnel des vinyles, ne manquez pas le Disquaire Day organisé chaque année en avril (lien ci-dessous) !

Plus d'information :

Visitez le site : https://disquaireday.fr/

Tag : vinyle, disque vinyle, mode du disque vinyle, retour du disque vinyle, collection disque vinyle, disque vinyle collection, collection vinyles, vinyles collection, industrie du disque, marché du disque



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis