Photos HDR
 

Le Disco : Histoire Et Tubes Mythiques

Le disco : histoire et tubes mythiques

Impossible d’échapper à la vague disco qui déferle en France. Ce courant musical, marqué par les tubes planétaires des Bee Gees, de Patrick Hernandez, des Village People, de Boney M., Donna Summer ou encore Gloria Gaynor, revient en force. Voici une présentation de l’histoire du disco pour replonger dans la fièvre des seventies.

La naissance du disco

Le disco est un genre de musique et de danse apparu aux États-Unis au début des années 1970.
Il est difficile de désigner le ou les tubes qui ont marqué la naissance de ce nouveau style issu d'un mélange de funk, de soul, de pop et de musique latino-américaine.

On attribue parfois l’invention de ce genre musical au groupe Barrabas et ses titres "Loe in time" et "On the road again" au début des années 1970.
D’autres sources fixent la date de naissance du disco en 1973, l’année où sort le morceau "Love's Theme" du Love Unlimited Orchestra et "Soul Makossa" de Manu Dibango.

Avec la nouvelle mode des soirées en discothèques, la musique adopte un rythme binaire très entraînant, idéal pour danser, et s'agrémente de sonorités inédites grâce à de nouveaux instruments comme le synthétiseur.
Le Disco prend son essor et triomphe dans les discothèques de New York et de Miami mais aussi à la radio.

La fièvre disco

Trois titres marquent l’année 1974 : "Rock Your Baby" de George McCrae, "Rock The Boat" de The Hues Corporation et surtout "Never Can Say Goodbye" de Gloria Gaynor, qui est rapidement couronnée reine des discothèques.
D’autres titres suivent la tendance : "You're The First, My Last, My Everything" de Barry White, "Love To Love You Baby" de Donna Summer ou encore "Jive talkin'", le premier hit des Bee Gees.

L’année 1976 voit l'entrée en scène des Village People, le groupe créé par le producteur français Jacques Morati. Il remporte un succès est immédiat, notamment au sein de la communauté gay.

En 1977, le disco connaît une explosion sans précédent dans l'histoire de la musique grâce au film Saturday Night Fever et sa bande originale signée par les Bee Gees.
Ce style de musique impose alors sa joyeuse exubérance, qui se traduit aussi dans la mode vestimentaire des matières synthétiques aux couleurs voyantes, des paillettes et des pantalons pattes d'eph'.

Les légendes du disco

Dans la mémoire collective, le disco ce sont aussi des tubes planétaires comme "I Will Survive" de Gloria Gaynor, "Don't Leave Me This Way" de Thelma Houston, "We Are Family" des Sister Sledge ou encore "Celebration" de Kool & The Gang et "Le Freak" du groupe Chic (n°1 des ventes pendant trois semaines en 1978).

En France, la vague disco est indissociable de Patrick Hernandez avec son tube "Born to be alive", Sheila, Patrick Juvet et Claude François avec "Alexandrie Alexandra"

La tendance disco aujourd’hui

Aujourd’hui, de nombreux artistes comme Jamiroquai ou les Scissor Sisters perpétuent le genre du disco-funk.
En 2007, Mika et son style disco-pop acidulé annonçait déjà le grand retour de ce genre musical.

La tendance semble se confirmer avec la sortie du film "Disco" de Fabien Onteniente et la tournée du RTL Disco Show à partir de mai 2008 dans les Zéniths de France.
Cette tournée réunira les Village People, Boney M., Patrick Hernandez, The Weathers ou encore Thelma Houston pour interpréter des tubes de légende.

Plus d'information :

Visitez le site : http://disco.musique.com/

Tag : disco, musique disco, histoire du disco, tubes disco

Avis

  • pourtant le terme DISCO existe depuis 74 voir avant , j'ai deja vu des 45t de 74 avec le mot disco dans le titre

    22 mars 2012

  • Merci de péréniser le disco pour nous autres qui sommes en Afrique et n'avons pas eu la chance de vivre l'ambiance chaude des concert disco de toute ces stars

    09 janvier 2009

  • Merci de péréniser le disco pour nous autres qui sommes en Afrique et n'avons pas eu la chance de vivre l'ambiance chaude des concert disco de toute ces stars

    09 janvier 2009

  • Euh moi j'en sais rien j'étais à peine né :-P mais je sais que j'aime bien saturday night fever et staying alive ah ah ah ah staying alive staying alive ....

    14 avril 2008

  • je suis assez d'accord sur la date de 1973, mais plutot avec le groupe Harold MELVIN and the BLUE NOTES avec le morceau The love i lost. Le batteur cherchait un nouveau rythme et a crée un charleston constant. J'accorde par contre la paternité du mot "disco" à cerrone mais seulement en 1976. Quoi qu'il en soit on était pas la lors de l'enregistrement !!! :)

    14 avril 2008

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis