vous êtes ici : Accueil > Articles > Santé et Beauté > Médecine > Neurologie

Le coma : définition, causes et gravité

Le coma est un état d’inconscience plus ou moins grave causé par un dysfonctionnement cérébral. Voici les caractéristiques de cet état et les causes qui peuvent être à l’origine du coma.

Partager

Qu'est-ce que le coma ?

Le mot coma vient du grec ancien "Kôma", qui signifie "profond sommeil". Il désigne un état profond d'inconscience.

Cet état se caractérise par une abolition de la conscience, de la sensibilité et de la vigilance alors que les fonctions dites "végétatives" (comme les battements du cœur, le maintien de la température du corps à 37 °C et la respiration) sont préservées.

Il est impossible de réveiller la personne et ses réponses à des stimulations sont mal adaptées (dans le cas d’un coma léger) ou complètement absentes.

A noter : cet état ne doit pas être confondu avec la syncope, qui est une perte de conscience brève et brutale d'origine cardio-vasculaire.


Les causes du coma

Le coma témoigne d'un dysfonctionnement cérébral sévère qui peut avoir différentes origines.

On distingue ainsi :
• les causes traumatiques : lésions cérébrales en cas d’accident de la route, d’agression ou de chute
• les causes métaboliques pouvant entraîner une perturbation du fonctionnement cérébral comme l’hypoglycémie
• les causes toxiques : drogues, intoxication au monoxyde de carbone ou aux médicaments, alcoolisation excessive entraînant un "coma éthylique"
• les causes neurologiques : oedème cérébral aigu, méningites, AVC accident vasculaire cérébral ou tumeurs cérébrales.


La gravité du coma

Un examen neurologique complet (évaluant motilité, sensibilité, réflexes, tonus, pupilles, contrôle sphinctérien) et un contrôle des fonctions végétatives (respiration, pouls, tension artérielle, température) permettent déterminer la profondeur du coma.

On distingue généralement les différents stades suivants :
• stade 1 : le stade de l'obnubilation ; un stimulus douloureux provoque une réponse correcte
• stade 2 : le stade de la disparition de la capacité d'éveil ; la réaction au stimulus douloureux est toujours présente mais plus ou moins inappropriée.
• stade 3 : le stade du coma profond ou coma carus ; il n'y a plus aucune réaction aux stimuli douloureux
• stade 4 : l’état de mort cérébrale ; la vie n'est maintenue que par des moyens artificiels.

A noter : les médecins utilisent aussi l'échelle de Glasgow qui va de 3 (pour les cas les plus graves) à 15 pour mesurer la profondeur d'un coma.

Selon la sévérité des atteintes cérébrales, il est tout à fait possible de sortir du coma avec plus ou moins de séquelles. Dans le meilleur des cas et après une période de rééducation indispensable, cette expérience n’est plus qu’un mauvais souvenir.



Auteur :   |   Date de création : 24/03/2009   

Tag : coma, stades du coma, signes du coma, coma traumatique, coma éthylique, causes du coma, échelle de Glasgow

 

Le coma : définition, causes et gravité
Le coma : définition, causes et gravité
Note globale
5.0 Star Rating: Recommended
Nombre d’avis
1 avis

L'avis des internautes sur :

lemuntu le 13-04-2012
je trouve ce site vraiment super

Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 
Dimanche 26 Octobre 2014, Bonne fête aux Dimitri, Évariste,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres