Les Merveilles De L'ain Font Le Bonheur Des Autres

Les merveilles de l'Ain font le bonheur des autres

À environ une heure de Lyon, le département de l'Ain reste pour beaucoup de Français un territoire peu connu et souvent inexploré. Pourtant, ce secteur regorge de richesses historiques. Ainsi, impossible de ne pas aller jeter un coup d'œil au monastère royal de Brou, bâti par Marguerite d'Autriche au XVI ème siècle, à Bourg-en-Bresse. Dans ce joyau de style gothique, on trouve notamment l'un des cinq plus beaux vitraux de France, et ce qui peut être qualifié de véritable "dentelles de pierre et de bois". Ici, le travail des artistes de France et de Flandres sollicités à l'époque est incroyablement minutieux.

Pérouges, cité médiévale pittoresque

Non loin, Pérouges, l'un des plus beaux villages de France, est une ancienne ville de marchands, de tisserands du chanvre et de cultivateurs.

Les passionnés de vieilles pierres pourront y visiter une cité médiévale fondée par une colonie gauloise de retour de Pérugia (Italie). Et flâner le soir dans les rues pavées de cette cité hors du temps constitue un moment inoubliable.

Le parc des oiseaux, impressionnant

Dans l'Ain, par ailleurs, des attractions à la fois culturelles et touristiques permettent aux familles d'apprendre tout en se divertissant.
Au cœur de la Dombes aux mille étangs, le Parc des oiseaux abrite plus de 2.000 oiseaux représentant quatre cents espèces venues des cinq continents. A Villars les Dombes, la distance entre les oiseaux et les visiteurs, quasi inexistante, émerveille les petits comme les grands, en passant par exemple dans une des plus grandes volières de France.

Plus de 200.000 visiteurs par an y admirent le Toucan d'Amérique du Sud, résultat de la seule reproduction réalisée en Europe, mais encore le plus gros pigeon du monde, des Flamands rouges cubains.
Un Ara hyacinthe, l'un des perroquets les plus menacés, y est tout particulièrement choyé. Il s'agit de l'une des vedettes du film Le peuple migrateur.

Deux de ses congénères, des aras à gorges bleus, font l'objet d'une surveillance accrue. Ces oiseaux très précieux car très rares, qui avaient été volés en octobre dernier, ont été retrouvés, au plus grand bonheur de Yannick Clerquin, biologiste ornithologue du parc.

Plaisirs gastronomiques

Enfin, le Département de l'Ain, comme beaucoup d'autres, s'appuie sur des valeurs gastronomiques.

L'Auberge de l'Abbaye, tenue par Ivan Lavaux, à Ambronay, propose par exemple une cuisine de terroir créative basée sur les saisons. Chaque jour, les clients découvrent de nouvelles recettes, concoctées par le chef, au gré de son marché (150 kilomètres de parcours chez les agriculteurs locaux tous les matins !).

Côté "liqueurs", l'Ain n'est pas en reste non plus. Le vignoble, qui s'étend sur 500 hectares avec des paysages et un relief très contrasté s, regroupe environ 180 producteurs.

Il suffit d'aller frapper à la porte du passionné Franck Peillot, à Montagnieu. Ce vigneron sait parler de son art. Il partage son savoir avec bonheur, au cours d'une petite dégustation de son fameux Bugey.


Emmanuel Gougeon
Journaliste
44 rue Lucien Dupuis
28500 Vernouillet
Mail: [email protected]

Plus d'information :

Tag : Ain, tourisme Ain, visiter Ain, séjour Ain



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis