La Nouvelle Calédonie

La Nouvelle Calédonie

La Nouvelle Calédonie, archipel français au cœur de l'océan Pacifique, est une destination de rêve. Sous un climat tropical affichant une température annuelle moyenne de 22,5°, on y trouve l’un des plus beaux lagons du monde, ainsi qu’une extraordinaire réserve de biodiversité, dont la barrière de corail est le joyau.

Présentation

La Nouvelle Calédonie est un archipel d'Océanie situé à quelques degrés au nord du Tropique du Capricorne et à près de 20 000 kilomètres de la France métropolitaine.
Sa superficie est d'environ 19 100 km² et sa capitale est Nouméa.
Cet archipel offre une variété presque infinie de paysages et de magnifiques plages de sable.
La côte est de l’archipel, dont le climat est humide, présente des paysages tropicaux tandis que la côte ouest, plus sèche, offre un paysage de brousse.

Les îles

La Nouvelle Calédonie s’organise autour d'une île principale d’une superficie de 16 372 km² appelée la Grande Terre.
Elle comprend par ailleurs plusieurs ensembles d'îles plus petites, les îles Belep au nord de la Grande Terre, l'île des Pins au sud, les îles Loyauté à l'est (Ouvéa, Lifou, Tiga et Maré), ainsi que l'archipel des îles Chesterfield et les récifs de Bellone, situés plus loin à l'ouest.
L’île de Lifou est à elle seule plus étendue que la Martinique.

Des premières tribus à la découverte de l’archipel

Les premiers habitants de la Nouvelle Calédonie auraient occupé cet archipel il y a environ 3000 ans. Des fragments de poterie témoignent de cette Première période d’occupation humaine, appelée Lapita (de 1 300 à 200 av. J.-C).
La période suivante, dite Naia Oundjo se caractérise par la maîtrise de l'art de la pierre polie et la culture de la terre par les Canaques (le mot signifiant "hommes" en langage polynésien). Le cannibalisme fait alors partie des rituels guerriers des tribus.
Le 5 septembre 1774, le navigateur anglais James Cook aperçoit la Grande Terre, la principale île de l’archipel, et la baptise "New Caledonia", car l'aspect de ses côtes lui rappelle l'Écosse (Caledonia était le nom latin de la province romaine correspondant à l'Écosse britannique).
En 1793, le contre-amiral français Antoine Bruny d'Entrecasteaux serait passé au large de la Nouvelle-Calédonie et se serait arrêté aux Iles Loyauté.
Cependant, c’est à l'explorateur français Jules Dumont d'Urville que l’on attribue la découverte de ces îles en 1827, car il fut le premier à les situer précisément sur une carte.

Le lagon calédonien

Le lagon calédonien est l'un des plus grands lagons du monde (avec une surface totale de 24.000 km²) et l’un des plus beaux, si ce n’est le plus beau.
Il est entouré par une barrière de corail de 1 600km, située entre 10 et 50km des terres de Nouvelle Calédonie.
La température des eaux varie entre 21 et 28°.

Un trésor de biodiversité

Une biodiversité d'une richesse et d’une originalité exceptionnelles s’est développée en vase clos sur le territoire de Nouvelle Calédonie, qui possède le plus grand nombre d’espèces endémiques au monde.
On y recense notamment 3380 espèces endémiques de plantes, 61 espèces endémiques de reptiles, 23 espèces endémiques d’oiseaux, dont le cagou, qui est l’emblème du Territoire.
La richesse de la faune et la flore récifales et Marines est évaluée à 15 000 espèces, dont 5% sont endémiques.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.nouvellecaledonietourisme-sud.com/

Tag : Nouvelle Calédonie, vols Nouvelle Calédonie, séjour Nouvelle Calédonie



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis