Yèvre-le-châtel : Un Des Plus Beaux Villages Du Loiret

Village de charme situé entre Paris et Orléans, Yèvre-le-Châtel vaut le détour pour ses remparts et son château du XIIIe siècle, pour son église romane Saint-Gault et la nef inachevée de Saint-Lubin. Outre ce patrimoine historique, ce village de la Route de la rose doit son charme à ses ruelles fleuries, ses vieilles demeures en calcaire et ses jardins .

Une destination de charme dans le Loiret

A 90 km de Paris et 50 km d’Orléans, Yèvre-le-Châtel est le seul village dans le département du Loiret à être classé parmi les plus beaux villages de France (depuis 2002).

Cette ancienne commune française, associée depuis 1973 à la commune de Yèvre-la-Ville, est perchée sur un éperon rocheux dominant la vallée de la Rimarde.

Ce petit village de 240 habitants, fier de son patrimoine historique, accueille en période estivale des animations médiévales et des rencontres musicales.




Un village fleuri

Yèvre-le-Châtel est aussi un village fleuri labellisé "3 fleurs", figurant sur la Route de la rose (un itinéraire touristique mettant en valeur le patrimoine horticole du Loiret).

Avec ses ruelles fleuries et ses belles maisons construites dans le calcaire du pays, la commune est un lieu de promenade très prisé.

N’hésitez pas à flâner dans ses petites ruelles, de préférence à la belle saison, pour profiter du fleurissement et explorer les recoins cachés de la commune, comme l’ancien puits, la place du bourg et le pont de Seville qui enjambe la Rimarde…




Une imposante forteresse

Yèvre-le-Châtel, qui se trouvait jadis à la frontière entre les anciens évêchés d’Orléans et de Sens, est l’un des villages les plus remarquables de la région pour son patrimoine historique.

Parmi les vestiges médiévaux les plus notables, il faut bien sûr citer ses remparts, son château-fort du XIIIe siècle aux quatre grosses tours saillantes et sa poterne qui donne accès à la basse-cour.





Cette forteresse, édifiée sous le règne de Philippe Auguste, surplombe la vallée de la Rimarde.

Un chemin de ronde permet de circuler sur les courtines et d’embrasser du regard un vaste panorama sur les champs de la Beauce, les vallées du Gâtinais et les lisières de la forêt d’Orléans.

Dans la cour-haute du château, un jardin médiéval composé de carrés présente plus de 150 plantes aromatiques, médicinales et tinctoriales.

L'entrée dans la basse-cour est protégée par un châtelet d'entrée, muni d'une herse et d'une porte à double vantaux. A l'est, une poterne située dans le rempart permet également d'accéder à la basse-cour.

Deux églises à découvrir

En ce qui concerne le patrimoine religieux, la commune ne compte pas moins de deux églises : l’église romane Saint-Gault (du XIIe siècle) et les vestiges de l'église Saint-Lubin (du XIIIe siècle).

Saint-Gault est située dans la basse-cour du château et l’on y accède par un beau portique de style ogival, qui vous inspirera sans doute de belles photos.





Saint-Lubin est encore plus originale : sa construction, autorisée par l’évêque d’Orléans au XIIIe siècle, fut vite abandonnée, de telle sorte que cet édifice aujourd’hui classé Monument historique est à la fois inachevé et en ruine

Ces vestiges romantiques, qui attirent aujourd’hui encore les touristes, firent déjà au XIXe siècle l’admiration d’un certain Victor Hugo.




Plus d'information :

Tag : Yèvre-le-Châtel, yèvre-le-châtel, yevre le chatel, yevre le chatel plus beau village de france, plus beaux villages de france, plus beaux villages de france loiret, tourisme loiret, route de la rose , Yèvre-le-Châtel, Loiret, instagram, commune, XIIIe siècle, basse-cour, Rimarde, village, historique, Saint-Lubin, château, église, romantiques, Pdt, village fleuri, Loire, 2018, forteresse, poterne, vallée, calcaire, Paris, France, Romane, Rose, tinctoriales, plantes aromatiques, Jardin médiéval, Châtelet, vantaux, rempart, Forêt, Tourisme, Balade, sky, Victor Hugo, XIXe siècle, XIIe siècle, monument historique, évêque, style ogival, portique, Gâtinais, Beauce, chemin de ronde, Yèvre-la-Ville, 1973, commune française, 2002, nef,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis