Le Tir Sportif : Présentation Et Histoire

Le tir sportif : présentation et histoire

En remportant la première médaille pour la France aux Jeux de Londres 2012, Céline Goberville a mis un coup de projecteur sur son sport. Nous vous proposons de découvrir l’histoire du tir sportif, les armes utilisées et les épreuves olympiques.

Présentation du tir sportif

Le tir sportif rassemble de nombreuses disciplines qui ont pour point commun l'utilisation d'une arme pour atteindre une cible placée à une distance variable.

Ce sport comprend :
• le tir au pistolet
• le tir à la carabine
• le tir au fusil de chasse
• le tir à l'air comprimé.
Selon les disciplines, les cibles sont placées à des distances de 10 à 300 mètres du tireur.

Le tir est l'un des sports individuels les plus pratiqués dans le monde. En France, la Fédération française de tir compte plus de 140.000 licenciés, dont environ 11.000 femmes.

Histoire du tir sportif

Les origines du tir sportif remonteraient au Moyen Age, et plus précisément à un édit du roi Charles V datant de 1369 !

Mais c’est au cours du XIXe siècle que la discipline se structure avec l’apparition des premiers clubs vers 1866. L'Union des Sociétés de Tir de France est créée le 3 juin 1886. En 1967, elle fusionnera avec la Fédération Française de Tir aux Armes de Chasse pour donner naissance à la Fédération Française de Tir.

Grâce à Pierre de Coubertin, 7 fois Champion de France au pistolet, le tir figure au programme des Jeux Olympiques dès leur création en 1896.

L'Union Internationale de Tir (UIT) voit le jour à Zurich en 1907 et organise les premières compétitions internationales. Aujourd’hui, 119 pays y sont affiliés.

Le tir sportif aux JO

Aux Jeux Olympiques, le tir sportif se pratique avec trois types d'armes : le pistolet, la carabine et le fusil de chasse.

Il y a au total 15 épreuves olympiques de tir.
Les 9 épreuves masculines sont : carabine 10 m, carabine 50 m, carabine trois positions 50, pistolet 10 m, pistolet 25 m vitesse olympique (ou tir rapide), pistolet 50 m, skeet, trap, double trap.

Les 6 épreuves féminines sont : carabine 10 m, carabine trois positions 50 m, pistolet 10 m, pistolet 25 m, skeet, trap.

Dans les épreuves de carabine et de pistolet, les concurrents tirent sur une cible fixe placée à une distance de 10, 25 ou 50 m selon les épreuves. La position du tireur (debout, à genoux ou couché) varie en fonction de la discipline pratiquée.

Dans les épreuves de fusil, les athlètes tirent sur des plateaux d'argiles lancés devant eux.
• Pour le skeet, deux plateaux sortent de deux fosses distinctes et le tireur dispose de deux cartouches.
• Pour le trap ou fosse olympique, les plateaux arrivent un par un et le tireur dispose de deux cartouches par plateau.
• Pour le double trap, deux plateaux sont lancés simultanément et le tireur dispose d'une seule cartouche par plateau.

Après les éliminatoires, seuls six tireurs participent à la finale dans les épreuves de pistolet vitesse olympique, skeet, trap et double trap. Il y a huit finalistes dans les autres disciplines. Dans chaque épreuve, le score de la finale s'ajoute à celui des éliminatoires et le tireur qui comptabilise le meilleur score décroche la médaille d'or.

En pratique

Le tir sportif n’est pas un sport violent, mais demande calme et concentration.
Si vous souhaitez pratiquer le tir, vous devez être licencié à la Fédération Française de Tir.

La licence, valable du 1er septembre au 31 août de l'année suivante, est délivrée par l'un des 1600 clubs affiliés à la fédération.
Pour en savoir plus, rendez-vous le site officiel de la FFTir (lien ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.fftir.org/

Tag : tir sportif, le tir sportif, club tir sportif, club de tir, licence tir sportif, tir sportif carabine, tir sportif pistolet, armes tir sportif, tir sportif aux JO , pistolet, tir sportif, carabine, France, skeet, Sport, Jeux olympiques, cartouches, L'Union, plateau, fusil de chasse, cartouche, fosse olympique, or, argiles, fusil, 1er septembre, JO, 1907, Zurich, Jeux de Londres, air comprimé, Charles V, 1369, 3 juin, 1967, Pierre de Coubertin, 1896, uit, 31 août,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis