Le Kama Sutra

Le Kama sutra

Dès les premiers siècles de notre ère et bien avant la révolution sexuelle, le kama sutra prodiguait des conseils amoureux pour une vie de couple réussie. Bien que le Kâma Sûtra soit souvent considéré en Occident comme un simple recueil de positions érotiques, cette vision est très réductrice, et même caricaturale.

Un traité sur l’amour charnel

Le kama sutra, connu en Occident pour ses descriptions des positions sexuelles, est un traité classique de l'hindouisme, qui a été écrit en Inde entre le IV ème siècle et le VII ème siècle de notre ère, par un certain Vâtsyâyana.
L’expression "kâmasûtra" vient du sanskrit et se compose des termes "sûtra" ("traité") et "kâma" ("l'amour, le plaisir charnel").
Le Kâmasûtra ou Kâmashâstra est donc un traité sur l'amour charnel.

L’histoire du kama sutra

L’auteur du kama sutra, Vâtsyâyana a réuni en un seul traité, en les résumant, tous les ouvrages antérieurs sur le kâma, un sujet qui lui semblait indispensable à l'épanouissement humain.
C'est ce texte qui a été sauvegardé jusqu'à nos jours et traduit à partir du XIX ème siècle dans des langues européennes.
Le Kâmasûtra a été rapporté en Europe par l'explorateur anglais Sir Richard F. Burton, en 1883.
Ce sont les ouvrages écrits par la suite pour commenter le traité de Vâtsyâyana qui ont contribué à la réputation sulfureuse du Kâma Sûtra en détaillant les positions décrites par celui-ci.

Le contenu du kama sutra

Ce traité, qui était à l'origine destiné à l'aristocratie indienne, donne des conseils de séduction et des recommandations pour une vie de couple harmonieuse, selon les devoirs et les attentes de chacun des partenaires.

Contrairement à une idée assez répandue en Occident, le contenu du kama sutra ne se limite pas aux positions érotiques, qui n'occupent d'ailleurs qu'un chapitre sur sept, soit environ cinq pages sur deux cent cinquante !

Les autres chapitres traitent du mariage et des relations entre hommes et femmes hors du mariage. Un chapitre s’adresse ainsi plus particulièrement aux courtisanes.

Un ouvrage tout public

Alors que les Occidentaux d’aujourd’hui peuvent être surpris par la liberté de ton du kama sutra, cet ouvrage était destiné non seulement aux hommes et aux courtisanes, mais aussi aux jeunes filles avant leur mariage et aux épouses, pour leur apprendre à gagner la préférence de leur mari dans une société alors polygame.

Les Kâma Sûtra ont donc été écrits comme un ouvrage didactique présentant les connaissances sexuelles de base dans le couple, et non pour enseigner des raffinements sexuels particuliers.

La différence avec le tantrisme

En Occident, on confond parfois Kâmasûtra et tantrisme. Or, bien que le kama sutra ne soit pas exempt de spiritualité, ce recueil de conseils pratiques n’a pas la même dimension spirituelle que le tantrisme.
Le tantrisme, dont l'origine remonte à la nuit des temps, est une doctrine philosophique qui utilise le plaisir charnel comme tremplin vers des expériences spirituelles et vers l'extase mystique.
Le texte de référence du Tantrisme n’est donc pas le Kâma Sûtra mais le Vigyana Bhaïrava Tantra.

Avis

  • BON SITE, BELLE EXPLICATION. J AIME BIEN.

    07 juin 2009

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis