Animaux : Les Cimetières Animaliers En 5 Questions

Animaux  : les cimetières animaliers en 5 questions

Le décès d'un animal de compagnie est une épreuve difficile. Dans ces circonstances douloureuses se pose aussi la question de son inhumation. Même si l'incinération est la solution la plus courante, il est également possible d'enterrer son animal dans un cimetière animalier. Nous vous proposons d'en savoir plus sur les cimetières animaliers en 5 questions.

1- Quel est le principe ?

Comme leur nom l'indique, les cimetières animaliers sont des lieux d'inhumation réservés aux animaux de compagnie : les chiens et les chats bien sûr, mais aussi les furets, les oiseaux, et autres compagnons à poils ou à plumes !

Les maîtres peuvent y inhumer leur animal dans une fosse en pleine terre ou même parfois dans un caveau.

Ils peuvent aussi décorer la sépulture avec des plaques commémoratives, des photographies de l'animal et des témoignages d'amour.

Ces cimetières sont généralement ouverts toute l'année de telle sorte que les maîtres puissent se recueillir sur la tombe de leur animal quand ils le souhaitent.

2- Ces lieux existent-ils depuis longtemps ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les cimetières animaliers ne datent pas d'hier !

Le cimetière des chiens d'Asnières, inauguré à la fin du XIXe siècle, est considéré comme le tout premier cimetière pour animaux au monde !

Il constitue même une sorte d'attraction touristique en Ile-de-France car il abrite les dépouilles de plusieurs chiens célèbres...

Outre ce lieu célèbre, on dénombre une trentaine de cimetières pour animaux en France. Vous trouverez une liste sur le site de la Fondation 30 millions d'amis (lien en bas de page).

3- Qui gère ces lieux ?

Il convient de distinguer différents types de cimetières animaliers car ces lieux de sépulture peuvent être gérés par des associations, des entreprises privées ou par des communes.

La forêt de Grimbosq à Caen abrite ainsi un cimetière communal pour petits animaux domestiques.

C'est la Ville de Caen qui met à disposition ce cimetière d'une capacité de 1049 emplacements.

Il existe par ailleurs des cimetières associatifs comme les Jardins du souvenir à Douains (27) et des cimetières privés comme le Cimetière des animaux des Pays de Loire.

Les démarches à effectuer et les règles à respecter diffèrent d'un lieu à l'autre, alors renseignez-vous au préalable.

4- Combien ça coûte ?

Pour que la dépouille de votre animal de compagnie soit inhumée dans un cimetière animalier, vous devrez acheter une concession, plus ou moins coûteuse.

Les tarifs (achat et renouvellement de la concession, cotisation annuelle...) varient notablement d'un lieu à l'autre.

Ils s'élèvent de 70€ à plus de 250€ l'inhumation selon le lieu et la taille de l'animal, sans compter le prix de la concession et les frais d'entretien.

5- Y a-t-il d'autres solutions ?

On le voit, enterrer son animal dans un cimetière animalier coûte cher. Si vous n'en avez pas les moyens, sachez que d'autres solutions existent pour honorer la mémoire de votre compagnon...

En effet, s'il est interdit d'enterrer un chien dans un cimetière traditionnel, il est possible de déposer l'urne d'un animal dans la sépulture de ses maîtres.

Parmi les autres alternatives possibles, signalons aussi l'existence de mémorials virtuels en ligne.

Il s'agit de sites web où les propriétaires peuvent rendre hommage à leur animal disparu par le biais de photos, de commentaires et de souvenirs...

Ces "cimetières virtuels" sont généralement gratuits, même s'ils peuvent proposer des services payants.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.30millionsdamis.fr/annuaire-de-la-protection-animale/liste/deces-158/cimetieres-animaliers-160/

Tag : cimetières animaliers, cimetière animalier, cimetière animalier prix, cimetières pour animaux, cimetière pour animaux, enterrer son animal, cimetiere pour animaux, cimetière pour chat, cimetiere pour chien



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis