La Pratique Ping-pong Pourrait Améliorer Les Symptômes De La Maladie De Parkinson

La pratique ping-pong pourrait améliorer les symptômes de la maladie de ParkinsonImage ©torange

Après des séances hebdomadaires de ping-pong, les participants à une étude pilote ont constaté des améliorations significatives en matière d'élocution, d'écriture, d'habillement, de sortie du lit et de marche.

La Maladie de Parkinson

Rares sont les joies de la thérapie physique. Si ses effets peuvent être très bénéfiques, la thérapie physique elle-même peut parfois être un peu lente. Mais l'exercice et la thérapie physique sont des moyens importants et holistiques d'améliorer la santé... c'est pourquoi une nouvelle étude de l'université japonaise de Fukuoka est si intrigante. Les chercheurs ont découvert que jouer au ping-pong peut conduire à une amélioration significative des symptômes de la maladie de Parkinson.
"Le ping-pong, également appelé tennis de table, est une forme d'exercice aérobique dont on a montré dans la population générale qu'il améliore la coordination œil-main, aiguise les réflexes et stimule le cerveau", a déclaré l'auteur de l'étude, le docteur Ken-ichi Inoue, de l'université de Fukuoka. "Nous voulions examiner si les personnes atteintes de la maladie de Parkinson pourraient bénéficier de bienfaits similaires qui pourraient à leur tour réduire certains de leurs symptômes".

La maladie de Parkinson est une affection neurologique chronique qui touche environ un million de personnes aux États-Unis et environ 6 millions de personnes dans le monde, selon la Fondation Parkinson. C'est la deuxième maladie neurodégénérative la plus répandue après la maladie d'Alzheimer.
La maladie est causée par une perte progressive de la substance chimique neurotransmise par le cerveau, la dopamine. Une diminution de la dopamine signifie une perturbation de la transmission des signaux à la partie du cerveau qui contrôle le mouvement et la coordination, laissant place à des symptômes tels que des tremblements au repos, une lenteur générale, une raideur des membres, une mauvaise posture, des problèmes de marche, un mauvais équilibre et des modifications de la parole.

Le ping pong apporte des améliorations significatives pour les patients

L'étude préliminaire a porté sur 12 personnes (âge moyen de 73 ans) atteintes de la maladie de Parkinson légère à modérée, diagnostiquées depuis sept ans en moyenne.

Les participants ont été testés au début de l'étude pour évaluer le type et le degré des symptômes qu'ils présentaient. Ils ont ensuite eu une séance de ping-pong une fois par semaine. Les séances comprenaient des exercices d'étirement et des exercices de ping-pong spécifiques dirigés par des joueurs de tennis de table expérimentés du département des sciences du sport de l'université de Fukuoka.

Les symptômes ont ensuite été évalués à nouveau après trois mois et six mois (à la fin de l'étude). L'Académie américaine de neurologie explique les résultats :

L'étude a montré qu'à la fois à trois et six mois, les participants à l'étude ont constaté des améliorations significatives de la parole, de l'écriture, de l'habillement, de la sortie du lit et de la marche. Par exemple, les participants ont dû faire en moyenne plus de deux tentatives pour se lever au début de l'étude, contre une seule tentative en moyenne à la fin de l'étude.
Ils ont également constaté des améliorations significatives dans l'expression du visage, la posture, la rigidité, la lenteur des mouvements et les tremblements des mains.

"Par exemple, pour la rigidité des muscles du cou, les chercheurs ont évalué les symptômes et ont noté chaque participant sur une échelle de zéro à quatre, la note 1 représentant une rigidité minimale, deux une rigidité légère, trois une rigidité modérée et quatre une rigidité sévère. Le score moyen de tous les participants au début de l'étude était de trois, comparé à un score moyen de deux à la fin de l'étude".

"Bien que cette étude soit de petite envergure, les résultats sont encourageants car ils montrent que le ping-pong, une forme de thérapie relativement peu coûteuse, peut améliorer certains symptômes de la maladie de Parkinson", a déclaré M. Inoue. "Une étude beaucoup plus importante est maintenant prévue pour confirmer ces résultats".

Plus d'information :

Tag : maladie, Parkinson, recherches, études, expériences, amélioration, patient, santé, tennis de table, ping pong , ping-pong, maladie de Parkinson, thérapie, cerveau, physique, Fukuoka, Inoue, dopamine, tennis, écriture, américaine, perturbation, raideur, Ping Pong, age moyen, étirement, département, neurologie, Sport, substance chimique, élocution, Santé, réflexes, neurologique, chronique, États-Unis, maladie neurodégénérative, maladie d'Alzheimer, Maladie, l'expression,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis