Harley Weir : La Photographe Qui Bouscule La Mode

Harley Weir : la photographe qui bouscule la mode

Singulières, sensuelles, érotiques voire choquantes, les images de la photographe britannique Harley Weir font beaucoup parler et rencontrent un succès phénoménal. Nous vous proposons de découvrir le travail audacieux de cette jeune femme, qui est sans conteste la photographe de mode la plus cotée du moment.

Une autodidacte bourrée de talent

Du haut de ses 27 ans, la Britannique Harley Weir est en train de révolutionner le monde de la photo de mode.

Née en 1988, Harley a grandi dans la banlieue de Londres et a étudié au Central Saint Martins College de Londres.

Repérée sur le web dès sa sortie des beaux-arts, la jeune femme a déjà imprimé sa marque sur la photographie de mode.

Non seulement elle compte plus de 99.000 abonnés sur Instagram mais elle est aussi appréciée par les plus grandes marques comme Céline, Stella McCartney, Proenza Schouler ou Calvin Klein.

Des images sans tabous

La photographe qui affirme "Je n'ai qu'un but : susciter une émotion. Que ce soit du dégoût ou un souvenir d'amour importe peu." touche généralement en plein dans le mille.

Sous son objectif, proche au point d'en devenir intime, aucune partie du corps n'est taboue.

Avec son appareil argentique, Harley Weir saisit souvent des corps nus en gros plan, sous un angle inattendu : une bouche lascive avec une dent en moins, de la salive tombant d'un baiser adolescent et même des poils pubiens peignés en zigzag pour M Le Monde.

"Une grande partie de mon travail consiste à exagérer le banal pour le rendre beau, donc visible", explique-t-elle.

Cette fascination pour la beauté des corps dévoilés s'applique d'ailleurs aussi aux hommes, même si la photographe travaille beaucoup avec des modèles féminins.

Une photo publiée par HARLEY (@harleyweir) le




On qualifie souvent le travail de cette photographe de sexuel, pourtant l'érotisme étrange qui se dégage de ses images n'est pas dénué de sensibilité ni de poésie.

La photographe explore le corps humain et la nudité sans que le sexe soit forcément son sujet. Il arrive ainsi qu'elle fragmente ou torde le corps du modèle pour nous inciter à le voir autrement. Certaines de ses images en deviennent presque abstraites :

Une photo publiée par HARLEY (@harleyweir) le



Une approche qui choque

Avec l'audace de la jeunesse et une authentique curiosité documentaire, Harley Weir sublime la sensualité et de la sensibilité du corps humain.

Tantôt romantiques, impertinentes ou crues, ses images sont publiées dans les plus grands magazines tels que Vogue et suscitent parfois la controverse.

Ce fut notamment le cas de ce cliché de Klara Kristin jupe soulevée pour une récente campagne Calvin Klein :




Dans notre société où la représentation des femmes est souvent bien pire, cette image a paradoxalement scandalisé la Toile.

Mais la photographe ne se soucie pas de mettre le spectateur mal à l'aise : "On doit montrer aux gens quelque chose de plus authentique, quelque chose qui relance le débat sur la représentation féminine. On est tous bien trop habitués aux images de femmes horriblement réifiés. C'est devenu standard, ces derniers temps. Ça démontre bien la perception tordue que l'on a de ce qui est pervers et ce qui est innocemment intime. "

Habituée à photographier des zones de conflits, Harley Weir fait prendre à la photo de mode des chemins inédits.

Avec la créatrice pour hommes Grace Wales Bonner, lauréate du Prix LVMH 2016, elle a également réalisé deux films proches du documentaire : l'un sur des lutteurs professionnels au Sénégal, l'autre en Inde, pour brosser un portrait poétique de la masculinité.

Une photo publiée par HARLEY (@harleyweir) le




Et vous, ces images vous choquent-elles ?
Selon le sociologue, Frédéric Godart, auteur de Sociologie de la Mode (ed. La Découverte), l'hypersexualisation de la mode est loin d'être un phénomène nouveau :
"L'hyper-sexualisation, c'est une méthode de marketing bien connue du domaine de la mode. C'est de la séduction. Mais ce n'est pas nouveau. Dès le XIXe siècle, ou lors de la révolution du prêt-à-porter dans les années 60, on tournait aussi autour de ces thématiques sexuées, Saint Laurent qui se mettait à nu est à relire dans cette perspective."

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.artpartner.com/artists/film-print/harley-weir/

Tag : Harley Weir, harley weir, harley weir photographe, harley weir bio, harley weir biographie, harley weir instagram, photographe de mode



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis