Le Téléachat

Le téléachat occupe depuis vingt ans une place bien particulière dans le paysage télévisuel français. Le succès de ce concept qui allie divertissement et commerce, objets inédits et ambiance désuète ne s’est pas démenti.

Entre divertissement et commerce

A mi-chemin entre spectacle et commerce, les émissions de téléachat ont pour objectif la vente à distance (par téléphone, Minitel ou Internet) des produits aux téléspectateurs. Ces émissions organisées en vitrines thématiques, telles le multimédia, la cuisine, le bricolage, la mode, le sport et les loisirs sont interdites sur les chaînes du service public, mais sont toujours aussi populaires sur les chaînes de Télévision privées.
Depuis le 6 janvier 1988, elles sont soumises à une réglementation qui interdit de prononcer le nom des marques, de diffuser ces émissions plus de 3 heures par jour et après 11 h du matin.

La naissance du téléachat

Le téléachat, né d’une adaptation des expérimentations menées par les télévisions italiennes et américaines (respectivement en 1974 et 1978), est apparu pour la Première fois en France en 1987.
Il a été inauguré par le célèbre Pierre Bellemare, secondé par Maryse Corson dans une émission intitulé Le Magazine de l'objet.

Un rendez-vous quotidien très suivi

Depuis sa création, le téléachat est devenu un rendez-vous quotidien sur de nombreuses chaînes de Télévision privées françaises, telles que TF1, Canal+, M6 ou RTL9.
Dans ce domaine, la France fait figure d’exception, car c’est l’un des rares pays où les émissions de ce type n’ont pas quitté les grandes chaînes pour aller sur le réseau câblé.
On retrouve ainsi cette formule tous les matins sauf le dimanche sur Tf1 avec Téléshopping et sur M6 avec M6 Boutique.
En 2006, chacune de ces deux émissions a dépassé les deux millions de produits vendus en comptant les ventes de leurs boutiques et de leurs sites Internet.
Depuis son invention, le succès du genre ne s’est pas démenti, si bien qu’on le retrouve entre 6 h et 9 h sur plusieurs chaînes de la TNT : TMC, Nrj 12 et NT1.

Un concept inusable

Le téléachat, avec ses produits introuvables ailleurs et ses numéros surtaxés, est bien ancré dans le paysage télévisuel français, même si ces émissions télévisées sont concurrencées par Internet.
Ce concept recrée l’ambiance d’un magasin sympa aux vendeurs chaleureux, en l’occurrence Laurent Cabrol sur Tf1 depuis 1995 et Pierre Dhostel et Valérie Pascale sur M6.
Ces présentateurs pas tout à fait comme les autres doivent allier les qualités d’un commerçant à celles d’un homme de télé et trouver le juste équilibre entre vente et animation.
En amont de l’émission, des équipes d’acheteurs sillonnent les foires, les salons nationaux et internationaux à la recherche de produits capables de devenir des "best-sellers".

Plus d'information :

Tag : téléachat, télé-achat, M6 Boutique, Téléshopping, Pierre Bellemare



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis