La Canonisation : Définition Et Déroulement

La canonisation : définition et déroulement

La canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II aura lieu le 27 avril prochain. A cette occasion, nous vous proposons de découvrir ce que ce mot signifie et par quelle procédure une personne est ajoutée au rang des saints.

Quelques définitions

La canonisation est le rite par lequel l'Eglise catholique romaine ajoute une personne au nombre des saints.
Ce terme ne doit pas être confondu avec celui de béatification. La béatification consiste à élever la personne au rang des bienheureux, en déclarant par décret pontifical qu'elle a mené une vie exemplaire ou même héroïque.

Même s'il s'agit de deux choses différentes, la "béatification" et la "canonisation" ont un même objectif pour l'Eglise catholique : proposer au peuple chrétien des exemples à suivre.

Les chrétiens les plus exemplaires sont d'abord déclarés bienheureux. Leur culte est alors limité à une partie du peuple chrétien. S'ils sont ensuite canonisés et déclarés saints, leur culte est étendu à toute l'Eglise. Ce culte se traduit aussi par l'attribution d'un jour de commémoration au calendrier liturgique (en général le jour de la mort de l'intéressé).

Une procédure simplifiée au fil du temps

Pendant des siècles, l'Église catholique romaine n'avait pas de procédure bien définie pour déclarer une personne sainte. Le plus souvent, c’était la vox populi (la voix du peuple chrétien) qui déclarait la sainteté et l’évêque du lieu la confirmait par des cérémonies solennelles.

Par la suite, plusieurs critères ont été retenus pour déclarer la sainteté d’une personne : sa foi et ses bonnes œuvres de son vivant, ainsi que sa réputation de sainteté et les miracles qu'elle avait accomplis, avant ou après sa mort.

Il a fallu attendre 1634 pour que Urbain VIII fixe de façon claire et détaillée les critères et la procédure de canonisation dans sa constitution Cælestis Jerusalem.
Cette procédure était alors longue et complexe : après enquête du tribunal diocésain, la Sacrée Congrégation des Rites examine les écrits, paroles et actes du postulant, s’informe de sa réputation de sainteté, de ses vertus, de ses miracles. Si ce premier procès (ou procès apostolique) est favorable, la Congrégation propose l’introduction de la cause au pape, qui l’accepte en signant un bref. Un procès de non-culte est ensuite ouvert, puis il est suivi d’un procès sur l’héroïcité des vertus du postulant. Enfin, l’examen d'au moins deux miracles permet l’ouverture du réel procès en canonisation.

En 1939, le procès apostolique est supprimé pour les personnes mortes depuis très longtemps. Cette simplification a été étendue à tous en 1969. La même année, la Sacrée Congrégation des Rites est dissoute et remplacée par la Sacrée Congrégation pour les causes des saints.

La procédure a encore été modifiée et simplifiée par Jean-Paul II en 1983. L’importance des miracles a alors diminué et l’attention s'est portée sur la sainteté de la vie menée. La décision finale a été laissée au pape.

Le déroulement actuel

La procédure par laquelle une personne est déclarée sainte est appelée procès en canonisation. Ce rituel comporte des règles et des cérémonies précises.

Le procès est instruit par la Congrégation pour les causes des saints. Pour être reconnue comme sainte, une personne doit :
- être décédée
- avoir mené une vie chrétienne exemplaire
- avoir accompli au moins deux miracles

La canonisation équipollente permet au pape d'élever un bienheureux au rang des saints, par simple décret sans que la reconnaissance d'un miracle ne soit nécessaire.

A noter : le dimanche 27 avril 2014, Jean Paul II sera canonisé neuf ans seulement après sa mort. Benoît XVI avait en effet décidé de ne pas tenir compte du délai obligatoire de 5 ans pour ouvrir la cause de béatification (il a été béatifié en mai 2011) et de canonisation de son prédécesseur.

Le pape François a quant à lui innové pour faire canoniser le bienheureux Jean XXIII, sans attendre qu'un miracle n'ait été attribué à son intercession.

Plus d'information :

Tag : canonisation, la canonisation, canonisation définition, processus canonisation, procès en canonisation, béatification canonisation, canonisation jean paul ii, Jean Paul II, Jean XXIII, messe de canonisation



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis