Kaamelott

Kaamelott

La série imaginée par Alexandre Astier est de plus en plus populaire. En 2006, lors de la diffusion du Livre IV, Kaamelott a réuni chaque soir près de cinq millions de téléspectateurs, soit environ 16,3 % de parts de marché. La série était plusieurs fois récompensée, notamment par le trophée du Meilleur Téléfilm ou Série télévisée de 2006 lors des premiers Globes de Cristal, décernés par des journalistes français.

Présentation

Kaamelott est une série télévisée française diffusée depuis le 3 janvier 2005 sur M6 et depuis 2006 en Suisse, sur la TSR 2 et en Belgique,sur Club RTL.
Cette série humoristique et dramatique s'inspirant de la légende arthurienne a été créée par Alexandre Astier, qui est à la fois le réalisateur, l’interprète du Roi Arthur, le compositeur et interprète des thèmes musicaux et le superviseur des versions étrangères.
Ce rendez-vous quotidien, ayant pour cadre la Grande-Bretagne médiévale met en effet en scène le Roi Arthur et ses Chevaliers de la Table Ronde dans le château de Kaamelott.
La série détourne ces personnages de légende qui, loin d'être des parangons de bravoure, se révèlent désordonnés, couards ou sanguinaires et compromettent la quête du Graal entreprise par le roi.

Personnages principaux

Autour du Roi Arthur, incarné par Alexandre Astier, on retrouve des personnages de la légende arthurienne tel que Léodagan, roi de Carmélide (Lionnel Astier), Bohort, roi de Gaunes (Nicolas Gabion), Loth, roi d’Orcanie (François Rollin), Yvain, le chevalier au Lion (Simon Astier), Merlin l’enchanteur (Jacques Chambon), Lancelot du Lac (Thomas Cousseau), Ygerne de Tintagel, la mère d’Arthur (José Drevon), la Dame du Lac (Audrey Fleurot), Perceval (Franck Pitiot), Gauvain, le neveu d’Arthur (Aurélien Portehaut) et naturellement Guenièvre, l’épouse d’Arthur (Anne Girouard).
Par ailleurs, en raison de l’importance grandissante de leurs personnages, certains acteurs invités en "guest stars" ont finit par intégrer la distribution de Kaamelott pour la quatrième saison : Christian Bujeau (le maître d’armes), Bruno Salomone (Caius Camillus), François Rollin (Loth) et Antoine de Caunes (Dagonet).
Léa Drucker et Élie Semoun sont également apparus dans la série en tant que guest stars.

La caricature du monde arthurien

Dans Kaamelott, les héros des légendes arthuriennes côtoient des personnages fictifs et apparaissent sous un jour burlesque.
Chaque personnage y est l’incarnation de travers humains et occupe tour à tour la fonction d’opposant ou d’allié du roi Arthur, qui ne peut guère compter sur la fidélité de ses chevaliers.
Les Chevaliers de la Table Ronde sont présentés comme peureux, naïfs, stupides ou au contraire violents, archaïques et désordonnés et ne comprennent pas l’enjeu de la quête du Graal.

La structure de la série et des épisodes

En raison de la courte durée des épisodes, chaque saison de Kaamelott est appelée un "livre" et rassemble 100 épisodes, dont la diffusion complète ne dure que 10 semaines environ.
C’est pourquoi deux livres en moyenne sont diffusés lors d’une saison.
Chaque épisode des livres I à IV dure environ trois minutes trente et comprend cinq séquences : le prologue, le générique de début, l’acte 1, une courte transition, l’acte 2, une autre transition, l’acte 3 et l’épilogue qui sert également de générique de fin.
À partir du Livre V, les épisodes adoptent un nouveau format de sept minutes, entraînant une diffusion d'un seul épisode par jour.
La saison 5 commence par la diffusion de deux épisodes exceptionnels en prime time, le 30 avril 2007 sur M6.

Genèse de la série

En 2003, Alexandre Astier réalise et produit un court métrage de treize minutes situé à l’époque arthurienne et intitulé Dies iræ. Cette Première création lui vaut le prix du Public 2003 du festival Off-Courts.
A la suite de ce succès, il écrit et tourne six pilotes d’une série en format court de cinq minutes environ par épisode, sous le nom de Kaamelot.
La chaîne M6 est conquise par son projet et lui commande une saison (Livre I) d’une série comique d’inspiration médiévale qui portera le titre de Kaamelott.

Succès de la série

Contre toute attente, Kaamelott devient rapidement un phénomène, atteignant le record d’audience de 5,6 millions de téléspectateurs dès novembre 2005.
Six semaines de diffusion lui suffiront à atteindre la même part de marché que Caméra café en trois ans.
En 2006, la série s’exporte à l’étranger et inspire des dérivés espagnol, italien et québecois.

Récompenses

Kaamelott et la société de production CALT ont été récompensées au Festival de Tokyo en décembre 2005.
Alexandre Astier, a pour sa part obtenu le titre meilleur jeune comédien lors des Trophées Jeunes Talents, en février 2006 et a reçu un triple disque de diamant pour avoir vendu 250 000 Dvd du Livre I.

Les créations dérivées

La série a inspiré une trilogie de livres de vulgarisation de la légende arthurienne et de l’histoire du Moyen Âge, écrite par l’historien Éric Le Nabour, en collaboration avec un spécialiste du monde médiéval, Martin Aurell.
Cette trilogie, dont le Tome I est paru fin mars 2007, est intitulée Kaamelott : Au cœur du Moyen Âge (Editions Perrin).
Par ailleurs, une bande dessinée inspirée de la série télévisée a vu le jour en novembre 2006. Elle est scénarisée par Alexandre Astier et dessinée par Steven Dupré, un dessinateur flamand. Elle met en scène les personnages de la série dans des histoires complètes et devrait être constituée de trois tomes,
Enfin, une fois achevée la diffusion du septième et dernier Livre de la série, l'équipe devrait tourner une trilogie de long-métrages, où l’univers de Kaamelott prendra une véritable dimension cinématographique.

Plus d'information :

Visitez le site : http://kaamelott.m6.fr/

Tag : Kaamelott



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis