Le Dauphiné Libéré : Présentation Et Histoire

Le Dauphiné libéré : présentation et histoire

Journal régional né au lendemain de la Seconde guerre mondiale, le Dauphiné libéré est aujourd’hui diffusé dans neuf départements. Voici l’histoire et les caractéristiques de ce titre de presse.

Présentation

Le Dauphiné libéré est un quotidien régional dont le siège se situe à Veurey-Voroize dans l'agglomération grenobloise.

Après avoir été détenu par Serge Dassault au sein du groupe Socpresse, ce titre fait désormais partie du groupe Est Bourgogne Rhône-Alpes (EBRA), le premier groupe de presse quotidienne régionale de France.

Ce journal, connu pour être l'organisateur du Critérium du Dauphiné libéré (une célèbre course cycliste précédant le Tour de France), est diffusé dans 9 départements : Ain (Pays de Gex), Ardèche, Drôme, Hautes-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence, Haute-Savoie, Isère, Savoie, Vaucluse.

Naissance du Dauphiné libéré

Le Dauphiné libéré a été fondé par sept membres de la Résistance appartenant au Mouvement de Libération Nationale (MLN). Louis Richerot, l’un des fondateurs, a été le premier gérant de la société.

Le premier numéro est paru le 7 septembre 1945 avec un éditorial intitulé "Le libre journal des hommes libres". Il a été tiré à Grenoble à 100.000 exemplaires.

Progressivement, le Dauphiné Libéré devient l’unique quotidien des Alpes et de la Vallée du Rhône et sort du berceau Dauphinois pour conquérir une vaste zone de diffusion.
Dès 1946, une édition est lancée dans le Vaucluse.
En 1947, la première édition du Critérium du Dauphiné libéré est orchestrée par Georges Cazeneuve.

Histoire

Le Dauphiné libéré poursuit son expansion et atteint un tirage à 200.000 exemplaires en 1950.
A partir du 8 mars 1953, il publie le "Dauphiné Libéré Dimanche" qui propose des pages couleurs dès 1956.

En septembre 1966, "Le Dauphiné Libéré" et "Le Progrès" signent un accord et donnent naissance au premier groupe de presse régional français.
En 1975, la Direction du journal décide de quitter le centre ville de Grenoble et de s'installer à Veurey. Le centre de presse Louis Richerot est inauguré à Veurey le 1er juillet 1977.

En 1979, "Le Dauphiné Libéré" et "Le Progrès" reprennent leur indépendance. En 1983, "Le Dauphiné Libéré" est racheté par Robert Hersant, patron de la Socpresse.
A partir de 1989, l'offre du Dauphiné Libéré se diversifie avec la création des "Editions Dauphiné Libéré" qui publient des ouvrages et des magazines tels que le trimestriel "Alpes Loisirs".

En septembre 2005, le Dauphiné Libéré fête ses soixante ans et adopte une nouvelle formule.

Chiffres-clés

Le Dauphiné libéré compte 22 éditions quotidiennes qui couvrent 9 départements, soit 2225 communes.

Il est diffusé à 270.000 exemplaires en semaine et 360.000 exemplaires le dimanche.
Le Dauphiné Libéré peut s’enorgueillir d’une audience de 879.000 lecteurs par jour.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.ledauphine.com/

Tag : Dauphiné libéré, Dauphiné Libéré, dauphiné libéré, journal dauphiné libéré, le Dauphiné, histoire du dauphiné libéré



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis