L'alpaga : Une Laine Haut De Gamme

L'alpaga : une laine haut de gamme

Petits camélidés originaires d’Amérique du Sud, les alpagas fournissent l’une des laines les plus douces et les plus chaudes. La laine d’alpaga est d’ailleurs utilisée dans la haute couture et le prêt-à-porter de luxe pour sa beauté et sa qualité exceptionnelle.

L'alpaga ou alpaca

L'alpaga ou alpaca est un mammifère domestique de la famille des petits camélidés (contrairement au chameau et au dromadaire qui appartiennent à la famille des grands camélidés).

Dans leur milieu naturel, les Andes, les alpagas vivent à environ 4500 mètres d'altitude.
Parmi les camélidés d’Amérique du Sud, on distingue deux espèces sauvages (le guanaco et la vigogne) et deux espèces domestiques (l'alpaca ou Vicugna pacos et le lama Lama glama).

On distingue également deux types d'alpagas en fonction de leur pelage : les suris et les huacayas.

La laine d'alpaga

La laine d'alpaga est une fibre très haut de gamme, plus douce, plus chaude, plus résistante et plus légère que la laine de mouton.

Cette fibre naturelle luxueuse a de nombreuses qualités :
• contrairement à la laine de mouton, elle ne contient pas de matière grasse (suint) ce qui la rend hypoallergénique
• elle est naturellement résistante à l'eau
• elle est difficile à enflammer.

Mais cette laine est surtout appréciée pour sa qualité universellement reconnue.
Les huacayas donnent un fil naturellement élastique, idéal pour les tricots.
Les suris donnent une laine mieux adaptée pour les produits tissés.

Cardée, cette laine est travaillée en feutre ; filée, elle peut être tricotée ou tissée et transformée en vêtements ou en somptueux tapis. Le couturier Armani utilise parfois l'alpaga suri pour ses costumes pour hommes et femmes.

A noter : comme pour toutes les laines, le lavage s’effectue à l'eau tiède, à la main ou en utilisant le programme "laine" de votre machine, sans chlore ni essorage. Le séchage à plat est également recommandé.

L'élevage des alpagas

L'alpaga possède une laine très fine, à pousse constante et offrant un large choix de couleurs naturelles, allant du blanc au noir et du beige au marron.

Certains éleveurs privilégient la laine blanche que l’on peut éventuellement teindre. D’autres misent sur la gamme des couleurs naturelles, qui ne changeront pas au fil des multiples lavages.

On peut tondre les alpagas tous les ans, mais aussi tous les 2 ou 3 ans. La tonte s’effectue au printemps, de la mi-mai à la mi-août, pour que la toison de l’animal soit suffisante l’hiver suivant.

On obtient environ 2 kg de laine par animal. Un premier tri est effectué en fonction de la localisation des poils sur le corps (dos, pattes, cou...). On procède ensuite au lavage des toisons qui seront peignées, filées ou tissées.
A noter : les procédés de préparation, cardage, filage, tissage et finitions de la laine d'alpaga sont très similaires à ceux utilisés pour la laine .

Plus d'information :

Tag : alpaga, laine alpaga, lama alpaga, élevage alpaga, tricot alpaga, alpaga laine, alpaga élevage, vigogne alpaga, alpaca, lavage alpaga, lavage pull alpaga



Avis

  • Article tres juste et complet. Merci.

    23 octobre 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis