Innovation : Le Twistron, L'incroyable Fibre Qui Produit De L'électricité

Innovation : le Twistron, l'incroyable fibre qui produit de l'électricité

La batterie électrique telle que nous la connaissons sera-t-elle bientôt obsolète ? Une récente invention de chercheurs américains et coréens pourrait en effet révolutionner notre manière de produire de l'électricité et d'alimenter nos objets connectés. Le Twistron – c'est son nom – est une fibre étonnante capable de générer de l'électricité lorsqu'on l'étire ou qu'on la vrille. Explications.

De quoi s'agit-il ?

Le Twistron est une nouvelle fibre qui a été mise au point par des chercheurs de l'Université du Texas à Dallas et de l'Université Hanyang en Corée du Sud.

Cette étonnante invention fait partie de ces tout nouveaux matériaux à base de nanotubes de carbone enroulés.

Il s'agit plus précisément d'une fibre qu'il suffit d'étirer ou de vriller pour produire de l'électricité.

Elle génère même de l'électricité dans des quantités suffisantes pour imaginer des applications technologiques.

Les expérimentations menées en laboratoire ont montré qu'un morceau de twistron de la taille d'un confetti est suffisant pour alimenter une petite ampoule LED (cette dernière s'allumant à chaque étirement de la fibre) !

Comment ça marche ?

Le Twistron est une fibre composée de nanotubes de carbone, des cylindres creux dont le diamètre est 10.000 fois plus petit qu'un cheveu.

Pour produire de l'électricité, ces nanotubes doivent au préalable avoir été plongés ou enduits d'un matériau conducteur d'ions ou électrolyte (par exemple un simple mélange de sel de table et d'eau).

Na Li, l'une des chercheuses de l'équipe qui a mis au point cette innovation explique : "Lorsque vous plongez les fibres en nanotubes de carbone dans un bain d'électrolyte, les fibres sont chargées par l'électrolyte lui-même. Aucune batterie externe, ni mise sous tension électrique, ne sont nécessaires."

Quelles sont les applications possibles ?

Même si les recherches sur le Twistron n'en sont qu'à leurs balbutiements, ce type de matériau pourrait trouver des applications dans nos objets connectés ou dans les appareils où il est difficile de changer une pile ou une batterie.

On peut par exemple imaginer des vêtements qui produiraient en permanence de l'énergie en exploitant les mouvements de la personne qui les porte, ou même sa respiration !

Une expérimentation a en effet démontré que, tissées dans un vêtement, les fibres de twistron peuvent alimenter un appareil respiratoire autonome.

Le Dr. Ray Baughman, autre co-auteur de l'étude, souligne l'intérêt de cette invention : "Les textiles électroniques présentent un intérêt commercial majeur mais comment allez-vous les alimenter ? Collecter de l'énergie électrique à partir du mouvement humain est une stratégie pour éliminer le besoin de batteries".

Est-ce l'énergie de demain ?

Une autre application semble encore plus prometteuse : selon l'étude parue dans Science, le 24 août 2017, le principal objectif de cette équipe de chercheurs est d'utiliser les particularités de cette fibre pour produire du courant grâce aux mouvements des vagues.

Un test a été effectué avec succès avec un morceau de 10 cm de Twistron relié à une bouée d'un côté et à une boule de plomb de l'autre.

Grâce au mouvement des vagues qui étiraient cette fibre, de l'énergie a pu être produite en permanence et en quantité.

L'océan serait en outre l'endroit idéal pour exploiter cette technologie, puisque la fibre de twistron a besoin d'être immergée dans un électrolyte pour fonctionner et que l'eau de mer en est un...

"Si nos supercondensateurs twistron pouvaient être fabriqués pour un coût réduit, ils pourraient être capables de collecter l'énorme quantité d'énergie disponible à partir des vagues de l'océan", a conclu le Dr. Ray Baughman.

Cette innovation prometteuse en est à ses débuts, mais il est probable que nous allons encore en entendre parler.

Les recherches en cours sur ce sujet sont financées par plusieurs agences américaines (US Air Force, Nasa, Bureau de la recherche navale) ainsi que par le Programme de coopération Corée-US Air Force et le ministère des Sciences sud-coréen.

Plus d'information :

Tag : Twistron, twistron, twistron découverte, twistron applications, fibre qui produit électricité, innovation énergie, innovation électricité, nouveau matériau, fibre en nanotubes, énergie marémotrice, nanotechnologie



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis