Jardin : 5 Astuces Pour éviter Les Tiques

Jardin : 5 astuces pour éviter les tiques

Les tiques, qui transmettent la maladie de Lyme, sont un fléau pour les randonneurs, les promeneurs en forêt mais aussi les jardiniers. En Europe de l'Ouest, on estime sur 30% à 50% des piqûres ont lieu dans les jardins privés et les parcs municipaux. Heureusement, certains aménagements permettent de limiter la prolifération de ces nuisibles dans nos jardins. Nous vous proposons de découvrir 5 astuces pour éviter les tiques au jardin.

1- Limitez les zones ombragées et humides

Les tiques préfèrent généralement les jardins situés à la campagne ou près d'une forêt.

Cependant, il suffit d'un potager ou d'une zone humide dans un jardin en ville pour attirer ces petits acariens qui aiment l'ombre et l'humidité, en particulier l'espèce Ixodes ricinus à l'origine de la maladie de Lyme ...

Pour éviter cette espèce qui pique le plus souvent l'homme et peut lui transmettre des maladies, la première astuce consiste à limiter les zones d'ombre et d'humidité dans votre jardin.

Concrètement, pensez à :

=> tondre la pelouse : une tonte régulière et très courte prive les Ixodes ricinus de leur habitat préféré, les hautes herbes
=> tailler les haies
=> élaguer la base des arbres
=> ramasser les tas de feuilles mortes
=> composter la végétation coupée
=> laisser sécher complètement la pelouse entre deux arrosages
=> installer les haies et les massifs loin des zones de passage comme la terrasse et les allées de jardin
=> privilégier les espaces aérés
=> recouvrir les aires de jeux des enfants avec du paillis sec (écorce) ou du gravier

A noter : si votre jardin se trouve en bordure de forêt, prévoyez une zone tampon. Aménagez une bande d'un mètre de large avec du paillis sec ou du gravier où vous installerez des plantes espacées.

2- Découragez les chevreuils

Vous l'ignoriez peut-être, mais les animaux domestiques comme les chiens et les chats ne sont pas les seuls à pouvoir être porteurs de tiques.

Certains animaux sauvages peuvent aussi transporter ces bestioles nuisibles, notamment les chevreuils qui nourrissent les trois-quarts des tiques sur notre territoire.

Si votre jardin se trouve en bordure de forêt ou de champs et qu'il y a des chevreuils dans les environs, une deuxième astuce anti-tique consiste à installer une clôture pour les empêcher de passer dans votre jardin et d'y déposer ces indésirables.

3- Évitez les répulsifs chimiques

Pulvériser un pesticide sur les zones ou les personnes à protéger pour éloigner les tiques est une fausse bonne idée.

En effet, les répulsifs acaricides sont très toxiques pour la santé des enfants et des adultes, mais aussi pour les animaux domestiques et pour l'environnement en général.

Paradoxalement, ces produits chimiques contribuent à la prolifération des tiques sur le territoire français car ils participent à la perte de la biodiversité dans nos jardins.

Si vous cherchez des alternatives naturelles, vous pouvez :
=> planter des plantes réputées répulsives comme l'absinthe, le géranium citronnelle, la lavande et les chrysanthèmes
=> adopter des poules qui, en plus de vous donner des oeufs frais, sont de redoutables mangeuses de tiques !

4- Sortez couvert

Face aux tiques et à la maladie de Lyme qu'elles transmettent, mieux vaut prévenir que guérir !

Pour limiter les risques de piqûres lorsque vous jardinez, pensez à vous couvrir avec des manches longues et un pantalon.

Il est même recommandé de choisir des vêtements dont les poignets (ou le bas des pantalons) sont plutôt serrés : cela empêchera les tiques de se glisser entre la peau et le tissu.

En ce qui concerne les pieds, pensez aussi à vous équiper de chaussures fermées et de chaussettes.

5- Signalez la présence des tiques

Si vous souhaitez contribuer à la lutte anti-tique sur notre territoire, vous pouvez participer au programme de signalement de tiques CiTique (lien ci-dessous).

Il vous suffit de télécharger gratuitement une application pour signaler la présence d'une tique en temps réel via votre smartphone.

Si vous avez été piqué par une tique, vous pouvez même envoyer la piqueuse à un laboratoire de l'INRA à Nancy, pour aider les chercheurs à mieux comprendre et prévenir la maladie de Lyme ainsi que les autres maladies transmissibles par les tiques.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.citique.fr/signalement-tique/

Tag : tiques, tiques au jardin, éviter les tiques au jardin, un jardin sans tiques, maladie de lyme, signalement de tiques, signalement tique



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis